Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

FRANCE

L’UMP fixe les priorités du grand emprunt

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 20/10/2009

Le parti de la majorité a avancé, ce mardi, ses propositions sur le grand emprunt lors d’une convention nationale. Face aux risques d’alourdir les déficits, l’UMP préconise de cibler les secteurs les plus porteurs pour réinvestir l’argent levé.

La majorité tient à son grand emprunt. Elle a tenté, mardi lors d’une convention, de déminer les critiques avant que la commission présidée par Alain Juppé et Michel Rocard ne rende sa copie début novembre.

"Je trouve très bien que nous prenions le temps de réfléchir aux virages technologiques et stratégiques que la France ne peut pas manquer", s’est félicité Eric Besson, secrétaire national à l’Avenir des Français au sein de l’UMP, en ouverture de la convention.

Annoncé par Nicolas Sarkozy le 22 juin, cet emprunt prévu pour 2010 vise, parallèlement au plan de croissance, à doper l’économie à plus long terme. Il est en particulier critiqué parce qu’il alourdirait automatiquement les déficits publics déjà creusés par la crise économique. "On ne paye les dettes d’hier qu’avec les revenus de demain" a tenté de rassurer à la tribune le conseiller spécial du président, Henri Guaino, par ailleurs à l’origine de l’idée.

Dans le reste de la majorité, on reste plus mesuré. Ainsi, le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, a lancé l’idée "d'une règle budgétaire nouvelle [...] qui interdirait, sauf période exceptionnelle de crise, d'adopter un budget présentant un déficit au-delà d'un certain pourcentage du PIB" - pourcentage qu'il n'a pas voulu préciser.

Le ministre du Budget, Eric Woerth, a, de son côté, prôné un ciblage des priorités. "On ne doit pas se disperser", a-t-il déclaré. "Il faut faire des choix en fonction de la rentabilité", a-t-il ajouté, en refusant de donner une idée du montant levé par l’emprunt.

L’emprunt sera-t-il a minima ? Le président de la commission sur le grand emprunt a estimé, lundi dans une interview au journal "Les Echos", que son montant ne devrait pas excédé les 30 milliards d’euros. C’est moins que ne le souhaitait le "père" du projet Henri Guaino. Quant à savoir si cet emprunt sera lancé auprès des institutions financières ou du public (ou bien les deux), le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand a, ce mardi, botté en touche. "Ce n'est pas l'objet du débat", a-t-il déclaré. L’idée de lever des fonds auprès des ménages français semble, elle, avoir fait long feu.
 

Première publication : 20/10/2009

COMMENTAIRE(S)