Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Washington lâche du lest sur l'usage thérapeutique du cannabis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2009

L'administration Obama a demandé, lundi, aux procureurs fédéraux de ne plus poursuivre les personnes qui consomment de la marijuana à des fins thérapeutiques dans les États où cet usage a été légalisé. Leurs fournisseurs profitent de la mesure.

REUTERS - L'administration de Barack Obama a demandé lundi aux procureurs fédéraux de ne plus poursuivre les patients qui consomment de la marijuana à des fins thérapeutiques ou leurs fournisseurs dans les Etats où cet usage a été légalisé.

Un responsable du ministère de la Justice a fait savoir que ces nouvelles directives avaient été transmises lundi pour faire respecter le souhait du président Barack Obama.

Elles marquent un tournant avec la politique de son prédécesseur George Bush, qui considérait que les lois fédérales anti-marijuana devaient primer sur les législations plus permissives de certains Etats.

La décision a été saluée par des militants pro-cannabis en Californie, premier Etat à avoir légalisé l'usage médical de la
marijuana en 1996. Une dizaine d'autres Etats l'ont imité depuis.

Un porte-parole de la Maison blanche a répété que le président américain ne souhaitait pas que les "ressources fédérales (soient) utilisées pour contourner les lois en vigueur dans les Etats". Le candidat Obama en avait fait l'une de ses promesses de campagne.

Certaines voix au sein des autorités médicales et judiciaires se sont toutefois élevées pour mettre en garde contre les pratiques de centaines de cliniques qui se réfugient, selon elles, derrière la loi des Etats pour vendre du cannabis sans considérations thérapeutiques.

Le ministre de la Justice, Eric Holder, a toutefois clairement fait savoir que les autorités fédérales continueraient de poursuivre quiconque se rendrait coupable d'activités illégales sous couvert de l'argument médical.

"Utiliser les ressources fédérales pour poursuivre des patients atteints de maladies graves ou les travailleurs sociaux qui sont en conformité avec la législation des Etats sur la marijuana ne sera pas une priorité", a déclaré l'Attorney General.

"Mais nous ne tolérerons pas les trafiquants de drogue qui se cachent derrière la législation des Etats pour masquer des activités qui sont clairement illégales."
 

Première publication : 20/10/2009

COMMENTAIRE(S)