Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Amériques

Washington lâche du lest sur l'usage thérapeutique du cannabis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2009

L'administration Obama a demandé, lundi, aux procureurs fédéraux de ne plus poursuivre les personnes qui consomment de la marijuana à des fins thérapeutiques dans les États où cet usage a été légalisé. Leurs fournisseurs profitent de la mesure.

REUTERS - L'administration de Barack Obama a demandé lundi aux procureurs fédéraux de ne plus poursuivre les patients qui consomment de la marijuana à des fins thérapeutiques ou leurs fournisseurs dans les Etats où cet usage a été légalisé.

Un responsable du ministère de la Justice a fait savoir que ces nouvelles directives avaient été transmises lundi pour faire respecter le souhait du président Barack Obama.

Elles marquent un tournant avec la politique de son prédécesseur George Bush, qui considérait que les lois fédérales anti-marijuana devaient primer sur les législations plus permissives de certains Etats.

La décision a été saluée par des militants pro-cannabis en Californie, premier Etat à avoir légalisé l'usage médical de la
marijuana en 1996. Une dizaine d'autres Etats l'ont imité depuis.

Un porte-parole de la Maison blanche a répété que le président américain ne souhaitait pas que les "ressources fédérales (soient) utilisées pour contourner les lois en vigueur dans les Etats". Le candidat Obama en avait fait l'une de ses promesses de campagne.

Certaines voix au sein des autorités médicales et judiciaires se sont toutefois élevées pour mettre en garde contre les pratiques de centaines de cliniques qui se réfugient, selon elles, derrière la loi des Etats pour vendre du cannabis sans considérations thérapeutiques.

Le ministre de la Justice, Eric Holder, a toutefois clairement fait savoir que les autorités fédérales continueraient de poursuivre quiconque se rendrait coupable d'activités illégales sous couvert de l'argument médical.

"Utiliser les ressources fédérales pour poursuivre des patients atteints de maladies graves ou les travailleurs sociaux qui sont en conformité avec la législation des Etats sur la marijuana ne sera pas une priorité", a déclaré l'Attorney General.

"Mais nous ne tolérerons pas les trafiquants de drogue qui se cachent derrière la législation des Etats pour masquer des activités qui sont clairement illégales."
 

Première publication : 20/10/2009

COMMENTAIRE(S)