Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

Asie - pacifique

Collision mortelle entre deux trains au sud de New Delhi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2009

Au moins 22 personnes ont été tuées, ce mercredi, dans la collision de deux trains près de la ville indienne de Mathura, à 150 km au sud de New Delhi. Des dizaines de passagers seraient encore coincées dans les wagons.

AFP - Au moins vingt-deux personnes ont été tuées tôt mercredi matin dans le nord de l'Inde quand un train Express en a percuté un autre se trouvant à l'arrêt près de Mathura, ont indiqué les autorités, précisant que des dizaines de passagers restaient coincés dans les wagons.
   
"Le bilan s'est alourdi à 22 morts et 17 blessés", a déclaré à l'AFP Vijay Kumar, un haut responsable de la police de la ville d'Agra, proche de l'accident qui s'est produit près de la station ferroviaire de Mathura, à environ 50 km au nord de la capitale indienne.
   
Un précédent bilan faisait état d'au moins neuf morts.
   
Des équipes de secours s'affairaient avec du matériel de désincarcération pour sortir les personnes prisonnières de la dernière voiture du train en stationnement.
   
Selon un responsble local du réseau ferroviaire, Rajendra Dutt Tripathi, l'accident s'est produit à 05H30 heure locale (00H00 GMT).
   
Un train Express venant de l'Etat de Goa (sud) à destination de New Delhi a percuté près de la gare de Mathura l'arrière d'un train à l'arrêt reliant le Rajasthan (ouest) à la capitale.
   
Sous la force de l'impact, le moteur du Goa Express s'est encastré dans le dernier wagon de l'autre train, le Mehar Express.
   
D'après les premiers éléments recueillis, le train se serait immobilisé parce que la sonnette d'alarme avait été déclenchée par un passager et le conducteur du Goa Express n'aurait pas vu le signal lui demandant de s'arrêter.
   
"Il y a beaucoup de personnes qui sont blessées et beaucoup qui sont mortes", a déclaré un témoin à la chaîne CNN-IBN. "Beaucoup sont tombées sur la voie en raison de l'impact de la collision", a-t-il ajouté.
   
Selon un passager du Mehar Express, Saurabh Jain, les secours ont mis plus d'une heure pour arriver sur les lieux. "Les blessés hurlaient et il n'y avait pas une seule ambulance pour les transporter dans les centres médicaux les plus proches avant 6H45", a-t-il dénoncé, cité par l'agence Press Trust of India.
   
Le réseau ferroviaire indien transporte chaque jour quelque 18,5 millions de passagers. Chaque année, il y a environ 300 accidents de train.

 

Première publication : 21/10/2009

COMMENTAIRE(S)