Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

  • En direct : Abdelaziz Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

EUROPE

La Cour constitutionnelle autorise le procès de Demjanjuk

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2009

La Cour constitutionnelle d'Allemagne a rejeté la dernière possibilité d'appel de John Demjanjuk, inculpé de complicité dans le meurtre de 27 900 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et dont le procès doit s'ouvrir le 30 novembre à Munich.

AFP - La Cour constitutionnelle allemande a jugé irrecevable mercredi les ultimes recours de l'ex-garde de camp nazi John Demjanjuk pour éviter un procès, qui doit donc débuter comme prévu le 30 novembre.

M. Demjanjuk, 89 ans, doit répondre devant un tribunal de Munich (sud) de participation à près de 28.000 assassinats dans un camp d'extermination nazi en 1943 où il aurait été garde.

Au moins 35 audiences sont prévues, étalées jusqu'en mai 2010, mais le procès pourrait se prolonger au-delà.

Sur la forme, les juges constitutionnels ont refusé d'examiner deux recours déposés par l'un des avocats de M. Demjanjuk, Ulrich Busch.

L'un visait à contester la date fixée par le tribunal de Munich pour l'ouverture du procès. L'autre demandait la remise en liberté de l'octogénaire, qui est en détention provisoire à Munich-Stadelheim depuis le mois de mai.

Les juges constitutionnels, basés à Karlsruhe (ouest) ont estimé que la première demande n'était pas de leur compétence et que la seconde n'était "pas justifiée".

Me Busch avait argué de la mauvaise santé de son client, que la justice allemande n'était pas compétente pour le juger, et que John Demjanjuk ayant déjà été emprisonné pendant 7 ans et demi en Israël "il ne lui reste pas un jour à purger en prison".

Condamné à mort en Israël en 1988, sur la base d'accusations selon lesquelles il aurait été gardien au camp de Treblinka sous le sobriquet d'"Ivan le Terrible", Demjanjuk avait ensuite été acquitté par la Cour suprême israélienne en raison de doutes sur son identité.

Apatride né en Ukraine, Demjanjuk a été expulsé en mai vers l'Allemagne des Etats-Unis où il vivait depuis les années 50.

Il est soupçonné d'avoir officié pendant environ six mois comme gardien à Sobibor (aujourd'hui en Pologne), du 27 mars à fin septembre 1943.

Première publication : 21/10/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)