Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Culture

L'avocat de Polanski dément que le cinéaste soit prêt à faire face à ses juges aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2009

Selon l'un des avocats de Polanski, le cinéaste ne changera pas de stratégie et ne se rendra pas aux États-Unis pour faire face à ses juges, contrairement à la déclaration de Me Georges Kiejman, un autre avocat du réalisateur.

REUTERS - Les déclarations de Me Georges Kiejman laissant entendre que Roman Polanski pourrait choisir de se rendre aux Etats-Unis pour faire face à ses juges ont été mal comprises et la stratégie du cinéaste n'a pas changé, a déclaré mercredi soir à Reuters l'un de ses avocats.

"Il y a eu des propos de Me Kiejman qui ont été mal compris. Il n'y a aucun changement de stratégie, il n'y a eu aucun changement de cap", a déclaré Me Hervé Temime.

Ce dernier a nié toute divergence avec George Kiejman, l'un des avocats de Roman Polanski et ami du cinéaste depuis près de trente ans. "Il n'y a aucun désaccord. Me Kiejman a été mal compris", a souligné Me Hervé Temime.

Interrogé mercredi matin sur Europe 1, Georges Kiejman a déclaré que Roman Polanski, incarcéré depuis le 26 septembre en Suisse sur demande de la justice américaine, pourrait choisir d'aller aux Etats-Unis pour s'expliquer dans l'hypothèse où la demande d'extradition tardait à parvenir aux autorités suisses.

Le réalisateur, aujourd'hui âgé de 76 ans, avait été arrêté en 1977 à Los Angeles pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de 13 ans et avait purgé six semaines de prison après avoir plaidé coupable. Il avait quitté les Etats-Unis en 1978 pour ne plus jamais y revenir. La victime a depuis retiré sa plainte mais la justice américaine demande son extradition.

Les Etats-Unis ont jusqu'à la fin novembre pour déposer une demande d'extradition.

"Une procédure d'extradition peut durer des mois", a expliqué Me Georges Kiejman sur Europe 1.

"On peut s'acheminer vers une extradition si la justice suisse ne tient pas compte des arguments qui pourraient s'y opposer", a-t-il poursuivi.

"Si cette procédure s'éternise, il n'est pas complètement impossible que Roman Polanski choisisse d'aller enfin s'expliquer aux Etats-Unis où ces arguments en sa faveur ne sont pas inexistants", a-t-il ajouté.

 

Première publication : 22/10/2009

  • AFFAIRE POLANSKI

    La justice suisse rejette la demande de mise en liberté provisoire du cinéaste

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Polanski veut finir son dernier film... en prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)