Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

Culture

L'avocat de Polanski dément que le cinéaste soit prêt à faire face à ses juges aux États-Unis

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2009

Selon l'un des avocats de Polanski, le cinéaste ne changera pas de stratégie et ne se rendra pas aux États-Unis pour faire face à ses juges, contrairement à la déclaration de Me Georges Kiejman, un autre avocat du réalisateur.

REUTERS - Les déclarations de Me Georges Kiejman laissant entendre que Roman Polanski pourrait choisir de se rendre aux Etats-Unis pour faire face à ses juges ont été mal comprises et la stratégie du cinéaste n'a pas changé, a déclaré mercredi soir à Reuters l'un de ses avocats.

"Il y a eu des propos de Me Kiejman qui ont été mal compris. Il n'y a aucun changement de stratégie, il n'y a eu aucun changement de cap", a déclaré Me Hervé Temime.

Ce dernier a nié toute divergence avec George Kiejman, l'un des avocats de Roman Polanski et ami du cinéaste depuis près de trente ans. "Il n'y a aucun désaccord. Me Kiejman a été mal compris", a souligné Me Hervé Temime.

Interrogé mercredi matin sur Europe 1, Georges Kiejman a déclaré que Roman Polanski, incarcéré depuis le 26 septembre en Suisse sur demande de la justice américaine, pourrait choisir d'aller aux Etats-Unis pour s'expliquer dans l'hypothèse où la demande d'extradition tardait à parvenir aux autorités suisses.

Le réalisateur, aujourd'hui âgé de 76 ans, avait été arrêté en 1977 à Los Angeles pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de 13 ans et avait purgé six semaines de prison après avoir plaidé coupable. Il avait quitté les Etats-Unis en 1978 pour ne plus jamais y revenir. La victime a depuis retiré sa plainte mais la justice américaine demande son extradition.

Les Etats-Unis ont jusqu'à la fin novembre pour déposer une demande d'extradition.

"Une procédure d'extradition peut durer des mois", a expliqué Me Georges Kiejman sur Europe 1.

"On peut s'acheminer vers une extradition si la justice suisse ne tient pas compte des arguments qui pourraient s'y opposer", a-t-il poursuivi.

"Si cette procédure s'éternise, il n'est pas complètement impossible que Roman Polanski choisisse d'aller enfin s'expliquer aux Etats-Unis où ces arguments en sa faveur ne sont pas inexistants", a-t-il ajouté.

 

Première publication : 22/10/2009

  • AFFAIRE POLANSKI

    La justice suisse rejette la demande de mise en liberté provisoire du cinéaste

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Polanski veut finir son dernier film... en prison

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)