Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Culture

Le cinéaste pourrait se résoudre à affronter la justice américaine

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 21/10/2009

Si la demande d'extradition des États-Unis s'éternise, le réalisateur franco-polonais Roman Polanski pourrait se rendre dans le pays de son plein gré pour affronter la justice californienne, affirme son avocat.

Dans l’affaire Polanski, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Après s’être vu refuser, hier, sa demande de mise en liberté provisoire, le cinéaste pourrait choisir de rentrer aux Etats-Unis.

L’artiste franco-polonais de 76 ans, qui avait fui les Etats-Unis il y a plus de 30 ans pour une affaire de mœurs, pourrait y retourner pour s’expliquer face à la justice américaine si la procédure d’extradition s’éternisait. "Une procédure peut durer des mois, explique son avocat, Me Kiejman. On peut s’acheminer vers une extradition si la justice suisse ne tient pas compte des arguments qui pourraient s’y opposer."

Les Etats-Unis ont jusqu’à fin novembre pour déposer une requête d’extradition. L’artiste est détenu en Suisse depuis plus de 3 semaines pour avoir eu une relation sexuelle avec une jeune fille de 13 ans en 1977 – un délit imprescriptible. Selon son avocat, Polanski a "des regrets sans aucun doute".

La victime, Samantha Geimer, aujourd’hui âgée de 45 ans et mère de 3 enfants, a depuis retiré sa plainte.
 

Trente ans sans avoir mis un pied sur le sol américain

La justice suisse a débouté, hier, Roman Polanski de son recours contre le mandat d’arrêt destiné à permettre son extradition aux Etats-Unis. Les juges ont estimé que le délit de fuite était "élevé" en raison des "moyens" dont dispose Polanski, qui reste donc pour l’instant en prison.

Réfugié en France depuis la fin des années 70, Roman Polanski a été arrêté le 26 septembre à l’aéroport de Zurich, alors qu’il venait recevoir un prix.

Prudent quant à ses déplacements, il n’est jamais retourné aux Etats-Unis depuis 1977, pas même en 2003 pour recevoir l’Oscar du meilleur réalisateur qui lui avait été décerné pour son film "le Pianiste".

En affrontant la justice américaine, il risque la prison à vie.


 

Première publication : 21/10/2009

  • CINÉMA

    Polanski veut finir son dernier film... en prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)