Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Culture

Le cinéaste pourrait se résoudre à affronter la justice américaine

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 21/10/2009

Si la demande d'extradition des États-Unis s'éternise, le réalisateur franco-polonais Roman Polanski pourrait se rendre dans le pays de son plein gré pour affronter la justice californienne, affirme son avocat.

Dans l’affaire Polanski, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Après s’être vu refuser, hier, sa demande de mise en liberté provisoire, le cinéaste pourrait choisir de rentrer aux Etats-Unis.

L’artiste franco-polonais de 76 ans, qui avait fui les Etats-Unis il y a plus de 30 ans pour une affaire de mœurs, pourrait y retourner pour s’expliquer face à la justice américaine si la procédure d’extradition s’éternisait. "Une procédure peut durer des mois, explique son avocat, Me Kiejman. On peut s’acheminer vers une extradition si la justice suisse ne tient pas compte des arguments qui pourraient s’y opposer."

Les Etats-Unis ont jusqu’à fin novembre pour déposer une requête d’extradition. L’artiste est détenu en Suisse depuis plus de 3 semaines pour avoir eu une relation sexuelle avec une jeune fille de 13 ans en 1977 – un délit imprescriptible. Selon son avocat, Polanski a "des regrets sans aucun doute".

La victime, Samantha Geimer, aujourd’hui âgée de 45 ans et mère de 3 enfants, a depuis retiré sa plainte.
 

Trente ans sans avoir mis un pied sur le sol américain

La justice suisse a débouté, hier, Roman Polanski de son recours contre le mandat d’arrêt destiné à permettre son extradition aux Etats-Unis. Les juges ont estimé que le délit de fuite était "élevé" en raison des "moyens" dont dispose Polanski, qui reste donc pour l’instant en prison.

Réfugié en France depuis la fin des années 70, Roman Polanski a été arrêté le 26 septembre à l’aéroport de Zurich, alors qu’il venait recevoir un prix.

Prudent quant à ses déplacements, il n’est jamais retourné aux Etats-Unis depuis 1977, pas même en 2003 pour recevoir l’Oscar du meilleur réalisateur qui lui avait été décerné pour son film "le Pianiste".

En affrontant la justice américaine, il risque la prison à vie.


 

Première publication : 21/10/2009

  • CINÉMA

    Polanski veut finir son dernier film... en prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)