Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

Economie

Jean-Marie Messier, l'ex-patron de Vivendi, renvoyé devant le tribunal correctionnel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2009

L'ex-patron de Vivendi Universal a été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour "diffusion d'informations fausses ou trompeuses" sur la situation financière du groupe en 2001, manipulation de cours et abus de biens sociaux.

AFP - L'ancien patron de Vivendi Universal (VU), Jean-Marie Messier, et l'ancien vice-président, Edgar Bronfman Jr, ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel dans le dossier des malversations présumées au sein du groupe, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier.

Dans son ordonnance de renvoi du 16 octobre, le juge d'instruction Jean-Marie d'Huy va à l'encontre du réquisitoire de non-lieu général demandé par le parquet fin janvier.

Le magistrat renvoie Jean-Marie Messier des chefs de diffusion d'informations fausses ou trompeuses, de manipulation de cours et d'abus de biens sociaux.

Il considère notamment que le patron du groupe de communication et de médias a diffusé au public de "informations fausses ou trompeuses" sur le niveau d'endettement du groupe et sur la situation financière du groupe pour l'exercice 2001.

Le juge d'Huy considère qu'Edgard Bronfman Jr, vice-exécutif du groupe, doit être jugé pour délit d'initié après avoir vendu des stock-options en janvier 2002 alors qu'il avait "connaissance de faits non communiqués au public", selon l'ordonnance consultée par l'AFP.

Au total, sept personnes, dont l'ancien directeur financier du groupe Guillaume Hannezo et son ancien directeur général Eric Licoys, sont renvoyés devant le tribunal.

Cette décision intervient alors que Vivendi Universal et Jean-Marie Messier comparaissent devant un tribunal de New York, qui pourrait les forcer à verser des milliards de dollars d'indemnités à leurs actionnaires pour avoir embelli les comptes du groupe jusqu'en 2002.
 

Première publication : 22/10/2009

COMMENTAIRE(S)