Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

Economie

Jean-Marie Messier, l'ex-patron de Vivendi, renvoyé devant le tribunal correctionnel

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2009

L'ex-patron de Vivendi Universal a été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour "diffusion d'informations fausses ou trompeuses" sur la situation financière du groupe en 2001, manipulation de cours et abus de biens sociaux.

AFP - L'ancien patron de Vivendi Universal (VU), Jean-Marie Messier, et l'ancien vice-président, Edgar Bronfman Jr, ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel dans le dossier des malversations présumées au sein du groupe, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier.

Dans son ordonnance de renvoi du 16 octobre, le juge d'instruction Jean-Marie d'Huy va à l'encontre du réquisitoire de non-lieu général demandé par le parquet fin janvier.

Le magistrat renvoie Jean-Marie Messier des chefs de diffusion d'informations fausses ou trompeuses, de manipulation de cours et d'abus de biens sociaux.

Il considère notamment que le patron du groupe de communication et de médias a diffusé au public de "informations fausses ou trompeuses" sur le niveau d'endettement du groupe et sur la situation financière du groupe pour l'exercice 2001.

Le juge d'Huy considère qu'Edgard Bronfman Jr, vice-exécutif du groupe, doit être jugé pour délit d'initié après avoir vendu des stock-options en janvier 2002 alors qu'il avait "connaissance de faits non communiqués au public", selon l'ordonnance consultée par l'AFP.

Au total, sept personnes, dont l'ancien directeur financier du groupe Guillaume Hannezo et son ancien directeur général Eric Licoys, sont renvoyés devant le tribunal.

Cette décision intervient alors que Vivendi Universal et Jean-Marie Messier comparaissent devant un tribunal de New York, qui pourrait les forcer à verser des milliards de dollars d'indemnités à leurs actionnaires pour avoir embelli les comptes du groupe jusqu'en 2002.
 

Première publication : 22/10/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)