Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • En direct : "Ayons le courage d'agir, de gouverner dans la durée", dit Valls

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

EUROPE

L'ex-présidente des Serbes de Bosnie va retrouver la liberté

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2009

Détenue en Suède depuis 2003 pour avoir commis des crimes de guerre durant la guerre de Bosnie, entre 1992 et 1995, Biljana Plavsic, 79 ans, sera libérée le 27 octobre. Elle purgeait une peine de 11 ans de prison.

AFP - L'ex-présidente des Serbes de Bosnie Biljana Plavsic, détenue en Suède pour crimes de guerre, va être libérée le 27 octobre, a annoncé jeudi le ministère suédois de la justice dans un communiqué.

"Elle doit être libérée le 27 octobre 2009", écrit le ministère.

Le Tribunal pénal International (TPI) avait déjà donné son feu vert il y a un mois pour une libération anticipée de Biljana Plavsic condamnée en février 2003 à 11 ans de prison.

"Dans sa décision du 14 septembre 2009 le Tribunal pénal international est d'accord pour une libération conditionnelle de Mme Plavsic en accord avec les lois suédoises", déclare le communiqué du ministère suédois.

En vertu de la loi suédoise, un détenu peut être libéré pour bonne conduite aux deux tiers de sa peine.

L'ex-présidente des Serbes de Bosnie purgeait depuis juin 2003 sa peine dans la prison pour femmes d'Hinseberg, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Stockholm.

Selon l'agence suédoise TT, elle aurait déjà été transférée dans une cellule d'une prison du centre de Stockholm, Kronobergshäktet, en vue de sa prochaine libération.

Biljana Plavsic, 79 ans, avait reconnu sa responsabilité, en tant que vice-présidente de l'entité serbe de Bosnie alors proclamée unilatéralement, dans la campagne de persécutions des forces serbes de Bosnie contre les Musulmans et les Croates de Bosnie pendant la guerre qui a fait 100.000 morts de 1992 à 1995.

Elle était devenue présidente de la Republika Srpska en 1996 après la fin de la guerre et le retrait de Radovan Karadzic, également poursuivi par le TPI.

Première publication : 22/10/2009

COMMENTAIRE(S)