Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Moyen-orient

Damas veut réviser l'accord d'association avec l'UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2009

Le président Bachar al-Assad souhaite "réviser" l'accord d'association entre la Syrie et l'Union européenne. La signature de cet accord devait avoir lieu le 26 octobre, mais vient d'être reportée sine die à la demande de Damas.

AFP - Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé jeudi que Damas souhaitait "réviser" l'accord d'association avec l'Union européenne (UE), dont la signature, espérée fin octobre, vient d'être reportée sine die à la demande de son pays.
  
"Nous devons réviser l'accord d'association avec l'Europe comme je l'ai dit lors de mon entretien avec la présidente" finlandaise Tarja Halonen, qui effectue une visite en Syrie, a indiqué M. Assad lors d'une conférence de presse diffusée à la télévision syrienne.
  
"J'ai toujours soutenu le partenariat avec l'Union européenne, il s'agit d'une priorité. Mais nous devons d'abord coopérer (sur le terrain) d'une manière efficace avec l'Europe avant de signer cet accord d'association, qui est une question technique", a-t-il poursuivi.
  
L'UE espérait signer un accord d'association avec la Syrie le 26 octobre. Mais cette signature a été reportée à une date indéterminée à la demande de Damas, qui a réclamé une période de réflexion, selon une source diplomatique à Bruxelles.
  
"Les autorités syriennes nous ont envoyé cette semaine une lettre pour demander le report de la signature", avait indiqué mardi cette source proche de la présidence suédoise de l'UE.
  
Les pays de l'UE se sont mis d'accord le 8 octobre pour parapher cet accord d'association avec la Syrie après plusieurs années d'hésitations, liées notamment à la situation des droits de l'Homme dans ce pays.
  
Un compromis prévoit que le projet de texte avec Damas soit accompagné d'une déclaration séparée des Etats européens, dans lequel figure la possibilité de suspendre l'accord en cas d'atteinte aux droits de l'Homme en Syrie.
  
Dès le 14 octobre, le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem avait émis des doutes sur la possibilité de signer le 26 octobre à Luxembourg, comme l'espéraient les Européens.
  
"Si le gouvernement syrien termine son étude durant la présidence suédoise (de l'UE qui dure jusque fin décembre 2009), nous signerons l'accord. (Sinon) nous le signerons durant la présidence espagnole", qui commence le 1er janvier 2010, avait indiqué M. Mouallem.

Première publication : 22/10/2009

COMMENTAIRE(S)