Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Hong Kong reste mobilisée lors de la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

EUROPE

Manifestation contre la venue d'un leader d'extrême droite à la BBC

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/10/2009

Près de 500 personnes ont manifesté jeudi soir devant le siège de la BBC, dans l'ouest de Londres, contre la participation de Nick Griffin, le leader du parti d'extrême droite British National Party, à un débat télévisé de la chaîne publique.

AFP - Environ 500 personnes ont manifesté jeudi soir devant des studios londoniens de la BBC pour protester contre la participation controversée du leader du parti d'extrême droite BNP à un débat télévisé de la chaîne.

Les manifestants se trouvaient devant les grilles des studios de la BBC à White City (ouest de Londres), agitant notamment des pancartes appelant à "Arrêter le BNP fasciste" et affirmant que "le BNP est un parti nazi".

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la décision de la BBC d'inviter à un débat de l'émission "Question time" Nick Griffin, le chef du British National Party (BNP) qui a obtenu plus de 6% des voix aux dernières élections européennes et décroché deux sièges d'eurodéputés.

Selon un porte-parole de Scotland Yard, 25 personnes sont parvenues à pénétrer dans l'enceinte des locaux de la BBC avant d'être rapidement escortées vers l'extérieur par le personnel de la chaîne publique.

La police a indiqué en milieu de soirée avoir procédé à six arrestations et que trois policiers avaient été blessés.

"Ce parti, le BNP, est absolument scandaleux. Cet homme est un nazi et, par ailleurs, il nie l'Holocauste", a déclaré Monty Goldman, manifestant de 78 ans.

Le ministre de la Justice, Jack Straw, a participé à ce débat au côté notamment d'un écrivain noir et d'une responsable conservatrice d'origine asiatique. L'émission d'une heure devait être diffusée jeudi à 22h35 (21H35 GMT) sur BBC1, quelques heures à peine après son enregistrement.

"Il y a eu des échanges très animés sur certains sujets", a indiqué un porte-parole de la BBC, évoquant les accusations de tentatives de récupération par le BNP de l'ancien Premier ministre Winston Churchill, le rôle de la politique d'immigration du gouvernement dans l'essor de ce parti et la question de l'islam.

Dans des extraits rendus publics par la chaîne, M. Griffin a clamé "je ne suis pas un nazi, je ne l'ai jamais été", esquivant une question sur sa position concernant l'Holocauste en déclarant n'avoir jamais été condamné pour négationnisme.

Première publication : 23/10/2009

COMMENTAIRE(S)