Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Offensive turque en Syrie : le casse-tête de Washington

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Venise, ses gondoles, ses canaux et... son cinéma !

En savoir plus

FOCUS

Crise des migrants : la rue, point de passage obligé pour les demandeurs d'asile à Paris?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

FACE À FACE

La démission de Macron, un nouveau coup dur pour Hollande

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, Macron tua le père"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Marc Ayrault : la polémique sur le burkini "dégrade l'image" de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

La politique étrangère, l'atout de François Hollande ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

La politique étrangère, l'atout de François Hollande ? (partie 2)

En savoir plus

Sports

Loeb prend l'avantage sur Hirvonen à l'issue des premières spéciales

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/10/2009

Le Français Sébastien Loeb (Citroën) ne compte que 5 petites secondes d’avance sur son rival Mikko Hirvonen (Ford) après la première journée du Rallye de Grande-Bretagne, dernière épreuve du championnat du monde.

Le duel tient pour le moment ses promesses. Vendredi, sur les routes galloises, Sébastien Loeb (Citroën) a pris la tête du rallye de Grande-Bretagne devant Mikko Hirvonen (Ford). Mais le Français, qui doit absolument terminer devant le Finlandais dans cette dernière épreuve de la saison s'il veut s'adjuger un sixième titre mondial, ne compte que 5 secondes d’avance sur son rival.

Dans le brouillard gallois, Loeb a remporté quatre des six spéciales du jour, contre deux pour Hirvonen. "Mikko est très rapide donc c'est vraiment très difficile, très stressant. Mais je suis heureux, nous sommes devant pour le moment", s’est félicité l'Alsacien à l’issue des spéciales du jour.

Les deux rivaux ont creusé l’écart sur les autres concurrents au classement général, et auront tout le loisir de s’expliquer dans les spéciales de samedi et de dimanche.

"Ça pourrait être plus serré samedi, le combat continue", a prévenu le Finlandais, conscient que la foire d’empoigne ne fait que commencer. Car dimanche soir, le titre de champion du monde ne sera remis qu'à un seul homme.

Première publication : 23/10/2009

  • FORMULE 1

    Le Français Jean Todt élu à la tête de la FIA

    En savoir plus

  • SPORTS MÉCANIQUES

    Le programme auto-moto du week-end

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)