Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 23/10/2009

Jean Sarkozy – Défense : "Une étoile est née"

REVUE DE PRESSE FRANCAISE. Vendredi 23 oct. Jean Sarkozy a renoncé à prendre la tête de la Défense. La presse commente. Pour certains c’est un "revers majeur" pour le clan Sarkozy. Pour d'autres, "une étoile est née".

 

Jean Sarkozy, hier soir, en direct devant 6 millions de français, a renoncé a briguer la présidence de l’EPAD, l’organisme qui gère le quartier de la Défense, premier quartier d’affaires d’Europe. C’est peut être la conclusion d’une polémique violente qui agite la France depuis deux semaines.
 
 
Il y a les éditorialistes qui sont critiques : Libération titre « Le Sacrifice d’un Fils » et commente : « Après deux semaines de polémiques, Jean Sarkozy renonce à briguer la présidence de l'Epad. Un revers majeur pour l'Elysée ». « Jean Sarkozy a beau dire que la décision d’abandonner était la sienne, personne ne peut le croire. Cette première défaite magistrale du sarkozysme, elle s’explique par le mécontentement de plus en plus bruyant à droite et par le danger qu’il faisait courir au chef de l’Etat. Depuis plus de deux ans, le monarque Nicolas avait pris l’habitude de tout décider à sa guise, sans autre considération. Cette fois, il a été contraint d’envoyer son fils à la guillotine pour préserver »
 
Le Télégramme de Brest met l’affaire en Une. « L'Elysée affûtait ses arguments. En pure perte. Dépassant la scène hexagonale, la presse mondiale se gaussait de cette République bananière. Il fallait faire bouger les lignes. (…) Prestation impeccable du fiston qui sort grandi de l'épreuve. Les commentateurs noteront que Sarko 1er a reculé, ce qui lui arrive rarement. Mais une étoile est née. »
 
Et il y a ceux qui sont franchement et positivement bluffés par le comportement de Jean Sarkozy, comme Midi Libre : « Le jeune homme de 23 ans présenté comme immature en économie a fait preuve d’un grand sens politique, hier, sur France 2. Il a écouté la fronde ourdie par la gauche. Il a entendu la colère remontée depuis les rangs de l’UMP. Il a senti que l’opinion n’était pas prête. Sagement, le prince Jean a donc renoncé à sa couronne devant plus de six millions de personnes. »
 
« Calme, posé, communicatif, le jeune minot avait un côté bluffant parfois. On en aurait presque oublié ses 23 printemps. Ce désistement lui ouvre maintenant un beau sillon politique.  (…) On le savait jeune. On le pensait en avance sur son âge. On l’a vu grandir en direct hier soir devant le petit écran. »  
 
 
 
Retrouvez les autres articles cités dans cette revue de presse en cliquant sur les liens suivants :
 
Jean Sarkozy renonce à la présidence de la Défense : Le Figaro, Le Parisien, La Voix du Nord
 
Extrait de l’interview de Jean Sarkozy hier soir.
 
Affaire Grégory - Révélations : l'ADN de l'assassin sur les cordelettes, France Soir. Voir aussi notre Revue de presse française d’hier.
 
Ces parents qui veulent choisir le sexe de leur enfant, Le Parisien.
 
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier.
 
 
 
 
Retrouvez tous les matins en direct sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, à 6h20 et 7h10 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 
 
 

 

Par Stanislas DE SAINT HIPPOLYTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/04/2018 revue de presse

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

Dans la presse, ce mercredi 25 avril, les tensions entre l’opposition et le président à Madagascar, le placement en garde à vue de l’homme d’affaires Vincent Bolloré. La réaction...

En savoir plus

25/04/2018 Revue de presse française

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

A la une de la presse, ce mercredi 25 avril, les commentaires de la presse britannique sur la visite d’État d’Emmanuel Macron aux États-Unis, également scrutée de près par la...

En savoir plus

24/04/2018 revue de presse

"Des mercenaires russes en Centrafrique"

Dans la presse ce mardi 24 avril : le drame qui a touché hier la ville de Toronto, au Canada, où un conducteur a foncé sur la foule faisant 10 morts et 15 blessés. Des soldats et...

En savoir plus

24/04/2018 revue de presse

"Ce que nous achetons bon marché peut coûter très cher à d'autres"

À la une de la presse ce mardi 24 avril : l’assassinat du numéro deux de la rébellion houthie au Yémen, le cinquième anniversaire du drame du Rana Plaza au Bangladesh, ainsi que...

En savoir plus

23/04/2018 revue de presse

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

Dans la presse ce lundi 23 avril : le mouvement de contestation en Arménie, la suite des révélations de Libération sur le cimentier Lafarge en Syrie, la controverse sur loi asile...

En savoir plus