Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Amériques

Vaste coup de filet anti-drogue contre un puissant cartel mexicain

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 23/10/2009

Quelque 300 personnes appartenant au cartel mexicain La Familia ont été interpellées lors d'une importante opération menée par la police américaine. Plus de 3 millions de dollars en liquide et des centaines de kilos de drogue ont été saisis.

La guerre contre le trafic de drogue est ouverte en Amérique. Les services de police américains ont arrêté, jeudi, 303 membres de La Familia, un puissant cartel de drogue mexicain connu pour son extrême violence. Initialement basé au Michoacan, un Etat du sud-ouest Mexique, il sévit des deux côtés de la frontière.

"Cette opération a infligé un sérieux revers à la chaîne d'approvisionnement de La Familia en ce qui concerne les drogues illicites, les armes et l'argent liquide transitant entre le Mexique et les Etats-Unis", s'est félicité le ministre américain de la Justice, Eric Holder.

Fruit d’un rapprochement opéré il y a plus de quatre ans entre les Etats-Unis et le Mexique, cette opération s’inscrit dans une vaste action anti-drogue, dite projet "Coronado" qui a conduit à l’arrestation de 1 200 personnes et la saisie de 11,7 tonnes de stupéfiants en quatre ans.

Washington n’a pas hésité à frapper un grand coup. Plus de 3 000 policiers ont été déployés dans 19 Etats américains durant les deux jours de l’opération qui a permis la saisie d'armes, de véhicules, de 3,4 millions de dollars en liquide et de centaines de kilos de drogue.

Coopération renforcée avec le Mexique

Le problème du trafic de drogue entre les Etats-Unis et son voisin du Sud "n'est pas le problème d'un seul pays et le résoudre nécessitera plus que la solution d'un seul pays", a reconnu Eric Holder, saluant les efforts héroïques du Mexique pour combattre le fléau.

Le président mexicain, Felipe Calderon, a déployé quelque 50 000 militaires et policiers pour lutter contre les cartels de son pays mais échoué à mettre fin aux violences du narcotrafic.

Les autorités américaines, qui se disent satisfaites, ne comptent pas en rester là et souhaitent intensifier leur coopération avec le Mexique.

"Je crois que nous devons travailler avec nos homologues pour mieux couper les têtes de ces serpents, frapper directement les dirigeants de ces cartels. Il faut les poursuivre en justice, soit au Mexique, soit aux Etats-Unis", a déclaré Eric Holder, n’hésitant à qualifier la situation de "guerre".

Un fléau contagieux

Les Etats-Unis souhaitent éviter la contamination sur leur territoire de la violence liée au narcotrafic qui a déjà fait près de 14 000 morts depuis la fin de 2006 dans les villes transfrontalières.

"L’une des peurs des autorités américaines, c’est de voir la violence se déverser dans leurs quartiers. C’est ce qu’ils veulent éviter à tout prix", confirme Gallagher Fenwick, correspondant FRANCE 24 à Los Angeles.

Les opérations de la Familia n’ont pas épargné les Etats-Unis. Ce cartel contrôle notamment l'exportation de grandes quantités de cocaïne et de méthamphétamine du Mexique vers les Etats-Unis.

 

 

Première publication : 23/10/2009

COMMENTAIRE(S)