Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

EUROPE

Un chef de l'opposition russe en Ingouchie tué au volant de sa voiture

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/10/2009

Makcharip Aouchev, un dirigeant de l'opposition russe, a été tué par balles par des inconnus alors qu'il circulait sur une route de Kabardino-Balkarie, république du Caucase russe voisine de l'Ingouchie.

AFP - Un dirigeant de l'opposition russe en Ingouchie a été assassiné dimanche au volant de sa voiture, ont annoncé les autorités locales, tandis que des défenseurs des droits de l'Homme ont dénoncé l'insécurité qui règne dans le Caucase du Nord.
   
Makcharip Aouchev a été attaqué par des inconnus qui ont tiré sur sa voiture au moment où il circulait sur une route proche du village de Nastran, en Kabardino-Balkarie, république voisine de l'Ingouchie, a indiqué la police locale, citée par les agences russes.
   
"Aouchev est mort au volant de sa voiture et sa passagère, blessée, a été hospitalisée", selon la même source.
   
Une enquête pour assassinat a été ouverte par le parquet général de Russie et elle est supervisée personnellement par le procureur général, Iouri Tchaïka, a précisé une représentante du ministère public, Marina Gridneva, citée par les agences russes.
   
"Le directeur du comité d'enquête du parquet a dépêché un groupe d'enquêteurs et de spécialistes des affaires criminelles sur les lieux, afin d'élucider l'assassinat de M. Aouchev", a ajouté le porte-parole du comité d'enquête, Vladimir Markine.
   
De son côté, le président ingouche, Iounous-Bek Evkourov, a estimé que ce "crime odieux avait pour objectif de déstabiliser la situation dans la république", selon son service de presse cité par l'agence Interfax.
   
"Makcharip était un homme connu et respecté dans la république" ingouche, a-t-il ajouté, en adressant ses condoléances aux proches du défunt.
   
Makcharip Aouchev critiquait la corruption sous le régime de l'ancien président ingouche, Mourat Ziazikov, démis de ses fonctions l'an passé par le président russe, Dmitri Medvedev, et remplacé par M. Evkourov, victime d'une tentative d'assassinat en juin.
   
"Plusieurs personnes en contact avec Makcharip Aouchev ont dit que le danger qu'il courait du temps de Ziazikov n'avait jamais disparu et qu'il continuait de recevoir des menaces", a déclaré un membre de l'ONG Mémorial, Alexandre Tcherkassov, à la radio Echo de Moscou.
   
"Au cours des dernières semaines, il avait peur d'une vengeance des services secrets", a-t-il ajouté.
   
De son côté, la directrice du bureau de l'ONG américaine Human Rights Watch (HRW) à Moscou, Tatiana Lochkina, a jugé que le fait d'exercer une activité d'opposant ou de défenseur des droits de l'Homme dans le Caucase du Nord "devenait presque une forme de suicide".
   
"Ce nouvel assassinat dans le Caucase du Nord illustre de manière très claire l'atmosphère d'impunité qui règne", a-t-elle ajouté, citée par l'agence Interfax.
   
Début septembre, les principales ONG russes de défense des droits de l'Homme avaient estimé que le Caucase du Nord, en proie à un fort regain de la guérilla islamiste et des exactions des forces de l'ordre organisées en "escadrons de la mort", était plongé dans une "guerre civile".

 

Première publication : 25/10/2009

COMMENTAIRE(S)