Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Sports

Liverpool savoure sa victoire face à son grand rival Manchester United

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/10/2009

Après quatre défaites consécutives, Liverpool a remporté le match qui l'opposait à son ennemi de toujours, Manchester United (2-0). Une victoire qui permet aux Reds de revenir à six points de Chelsea, leader de la Premier League.

AFP - Liverpool a remporté dimanche, grâce notamment à un but de Fernando Torres, un succès mérité sur son grand rival de Manchester United (2-0), mettant ainsi fin à une série de quatre défaites consécutives, lors de la 10e journée du championnat d'Angleterre.

Cette victoire permet à Liverpool de revenir à six points du leader, Chelsea, qui reprend le commandement du championnat à Manchester après sa démonstration samedi devant Blackburn (5-0).

Sans se procurer d'innombrables occasions, Liverpool, pourtant privé de son milieu Steven Gerrard, a montré une maîtrise dont plus grand nombre ne la croyait capable avant ce match. Il a été récompensé par un but de Fernando Torres, remis à temps d'une blessure aux adducteurs pour prendre part à ce match (65).

Manchester aurait toutefois pu égaliser, une frappe lourde d'Antonio Valencia étant repoussée par la barre de Pepe Reina (84).

Les deux équipes terminaient à dix après les exclusions de Nemanja Vidic (89) et Javier Mascherano (90+4). Alors que les Mancuniens se ruaient à l'attaque, Liverpool tuait tout suspense dans un contre conclu par David Ngog dans les arrêts de jeu (90+6).

 

Première publication : 25/10/2009

  • LIGUE 1

    Lyon chute à Nice, Bordeaux redevient leader

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)