Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bye Bye l'UE !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

Sports

Liverpool savoure sa victoire face à son grand rival Manchester United

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/10/2009

Après quatre défaites consécutives, Liverpool a remporté le match qui l'opposait à son ennemi de toujours, Manchester United (2-0). Une victoire qui permet aux Reds de revenir à six points de Chelsea, leader de la Premier League.

AFP - Liverpool a remporté dimanche, grâce notamment à un but de Fernando Torres, un succès mérité sur son grand rival de Manchester United (2-0), mettant ainsi fin à une série de quatre défaites consécutives, lors de la 10e journée du championnat d'Angleterre.

Cette victoire permet à Liverpool de revenir à six points du leader, Chelsea, qui reprend le commandement du championnat à Manchester après sa démonstration samedi devant Blackburn (5-0).

Sans se procurer d'innombrables occasions, Liverpool, pourtant privé de son milieu Steven Gerrard, a montré une maîtrise dont plus grand nombre ne la croyait capable avant ce match. Il a été récompensé par un but de Fernando Torres, remis à temps d'une blessure aux adducteurs pour prendre part à ce match (65).

Manchester aurait toutefois pu égaliser, une frappe lourde d'Antonio Valencia étant repoussée par la barre de Pepe Reina (84).

Les deux équipes terminaient à dix après les exclusions de Nemanja Vidic (89) et Javier Mascherano (90+4). Alors que les Mancuniens se ruaient à l'attaque, Liverpool tuait tout suspense dans un contre conclu par David Ngog dans les arrêts de jeu (90+6).

 

Première publication : 25/10/2009

  • LIGUE 1

    Lyon chute à Nice, Bordeaux redevient leader

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)