Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Radovan Karadzic, de Sarajevo à La Haye

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/12/2009

Chef des Serbes de Bosnie durant la guerre en ex-Yougoslavie (1991-1995), Radovan Karadzic doit répondre de ses actes devant la justice internationale. Retour sur le parcours d'un homme accusé de crimes contre l'humanité.

Sous le coup de 11 chefs d’accusation, dont celui de crimes contre l’humanité, Radovan Karadzic, né en 1945 au Monténegro, fut l’homme fort du régime serbe pendant la guerre en ex-Yougoslavie entre 1992 et 1995. Il est considéré comme l’un des principaux responsables des atrocités commises pendant le conflit.

 


19 juin 1945 - Naissance à Petnjica, au Monténegro, de Radovan Karadzic. Son père, membre de l’armée yougoslave de la patrie (Tchetniks) et opposant au régime communiste, passe une grande partie de sa vie en prison.

1960 - Radovan Karadzic s’installe à Sarajevo où il poursuit des études en psychiatrie à l’école de médecine et s’adonne parallèlement à la poésie. Un passe-temps qui l’amène à rencontrer l’écrivain nationaliste Dobrica Cosic. C’est ce dernier qui, plus tard, le convaincra de se lancer en politique.

1967 - Publication de son premier recueil de poèmes.

1989 - Après un passage éclair chez les écologistes, Radovan Karadzic fonde le Parti démocratique serbe (SDS) qui deviendra l’instrument de son accession au pouvoir. Sa formation politique a pour ambition de fédérer et de défendre les intérêts des communautés serbes de Bosnie et de Croatie.

Octobre 1991 - Radovan Karadzic proclame la création de ‘’l’Assemblée des provinces autonomes serbes’’ en Bosnie.

28 février 1992 - Sous l’impulsion de Radovan Karadzic, l’Assemblée autonome serbe dote la République serbe de Bosnie-Herzégovine d’une Constitution.

Mai 1992 - Radovan Karadzic devient le président de la République autoproclamée de Serbie alors que la Yougoslavie communiste s’effondre. Le leader serbe prend également le commandement de l’armée des Serbes de Bosnie.

Avril 1992-Novembre 1995 - Durant 44 mois, les forces serbes de Bosnie font le siège de Sarajevo, la capitale bosniaque.

Juillet 1995 – Quelque 8 000 musulmans de la région de Srebrenica, en Bosnie-Herzégovine, sont tués par les hommes du général Ratko Mladic, l’exécutant des basses œuvres de Radovan Karadzic.

1995 - Fin de la guerre en ex-Yougoslavie. Début de la cavale de Radovan Karadzic. Le leader serbe déchu réussira à échapper à la justice internationale pendant 13 ans.

21 juillet 2008 - Radovan Karadzic est arrêté à Belgrade. Durant ses années de cavale, l’ex-chef serbe exerçait le médecine sous le nom de Dragan Dabic.

31 juillet 2008 - Radovan Karadzic apparaît pour la première fois devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), où il est jugé, entre autres chefs d’accusation, pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés entre octobre 1991 et novembre 1995.

26 octobre 2009 - Début du procès de Radovan Karadzic. Faute d'avoir obtenu plus de temps pour préparer sa défense, l’ex-leader serbe refuse de se présenter à la première audience. Il risque la prison à vie.

 

Première publication : 26/10/2009

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Karadzic menace de ne pas comparaître devant le TPIY

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Le procès Karadzic débutera le 26 octobre

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)