Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Moyen-orient

Israël prive les Palestiniens d'eau, selon Amnesty International

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2009

Dans un rapport rendu public ce mardi, Amnesty International accuse Israël de rationner l'eau en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, où l'eau serait devenue un "luxe inaccessible". Israël a aussitôt démenti ces accusations.

REUTERS - Le groupe de défense des droits de l'homme Amnesty International accuse, dans un rapport publié mardi, l'Etat d'Israël d'imposer des restrictions d'eau potable aux Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Selon cette enquête, la consommation d'eau par jour et par habitant est quatre fois plus élevée en Israël que dans les territoires palestiniens.

"L'eau est un besoin élémentaire ainsi qu'un droit, mais pour de nombreux Palestiniens, obtenir de l'eau, même de mauvaise qualité et en quantité strictement nécessaire aux besoins vitaux, est devenu un luxe inaccessible", a déclaré Donatella Rovera, d'Amnesty.

Mark Regev, porte-parole du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a assuré que les affirmations d'Amnesty selon lesquelles Israël privait les Palestiniens d'eau potable étaient "absurdes".

L'Etat juif affirme avoir respecté ses obligations prévues par l'accord d'Oslo de 1993, mais soutient que les Palestiniens n'ont pas respecté les leurs concernant le recyclage de l'eau, et qu'ils ne la distribuent pas de façon efficace.

"Israël a fourni aux Palestiniens 20,8 millions de litres de plus que le prévoient ses obligations", a déclaré Mark Regev. L'Etat d'Israël, lui-même confronté à des pénuries d'eau et à une hausse des prix sans précédent, contrôle la majeure partie de l'eau douce de Cisjordanie, prélevée dans une nappe phréatique située à cheval entre Israël et le territoire. Une partie de l'eau prélevée est revendue aux Palestiniens selon des quotas prévus par les accors d'Oslo, mais les ONG affirment que ces quotas n'ont pas été révisés depuis pour tenir compte de la croissance de la population.

Le rapport d'Amnesty International indique que l'unique nappe phréatique de Gaza a été polluée par des infiltrations d'eau de mer, la construction anarchique d'égouts et la surexploitation.

Les autorités israéliennes de distribution de l'eau ont qualifié ce rapport de "partial et incorrect, pour ne pas dire plus" et, reconnaissant l'existence d'un écart entre la distribution et les besoins de la population, affirmé qu'il était bien moindre que celui mentionné dans le document.

 

Première publication : 27/10/2009

  • ISRAËL

    Échauffourées entre police et musulmans sur l'esplanade des Mosquées

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    L'ONU approuve le rapport Goldstone accusant Israël et le Hamas de "crimes de guerre"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)