Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

EUROPE

Angela Merkel réélue chancelière par le Bundestag

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 28/10/2009

Angela Merkel a recueilli 323 voix sur 612 au Bundestag. Elle a ainsi été officiellement réélu pour un deuxième mandat de cinq ans comme à la tête du pays.

A 11 heures du matin ce mercredi, les membres du Bundestag, le Parlement allemand, ont officiellement réélu, par 323 voix sur 612, Angela Merkel au poste de chancelière de la première économie européenne alors que le pays traverse sa pire crise depuis la Seconde Guerre mondiale. Elle entame ainsi son deuxième mandat consécutif de cinq ans à la tête de l’exécutif. "J'accepte ce résultat et vous remercie pour cette marque de confiance", a réagi Angela Merkel.

La tête de liste du parti conservateur de la CDU (l’Union des chrétiens démocrates) avait remporté les élections législatives du 27 septembre. Sa réélection au poste de chancelière n’était qu’une formalité et ouvre la voie à la mise en place d’un gouvernement d’union avec les libéraux du FDP.

Accord de coalition

Ces derniers avaient en effet obtenu suffisamment de voix aux législatives pour devenir les partenaires de la CDU dans le nouveau gouvernement Merkel. Leur leader, Guido Westerwelle, doit obtenir le prestigieux poste de ministre des Affaires étrangères et devenir vice-chancelier. D’après l’accord de coalition signé dimanche dernier, cinq portefeuilles ministériels vont revenir au FDP dont le très stratégique ministère de l’Économie, promis à Rainer Bruederle. La CDU, de son côté, garde la haute main sur les finances où devrait être nommé Wolfgang Schaüble, l'un des poids lourds du parti.

La réélection par le Bundestag n’est que la première étape dans une journée très chargée pour Angela Merkel. Elle sera investie à son poste par le président du Bundestag Norbert Lammert en début d’après-midi et le parlement validera un peu plus tard son gouvernement. La nouvelle chancelière a, en outre, prévu de réserver son premier déplacement à l’étranger à la France où elle doit se rendre dès mercredi soir pour dîner avec le président Nicolas Sarkozy. Elle pourrait également participer le 11 novembre aux commémorations de l'armistice de 1918. Le président français envisage d'en faire une célébration de l'amitié franco-allemande.

Première publication : 28/10/2009

  • ALLEMAGNE

    Merkel et ses alliés libéraux s'entendent sur un programme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)