Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : la francophonie à la traîne !

En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

Asie - pacifique

Attentat à Peshawar quelques heures après l'arrivée au Pakistan d'Hillary Clinton

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 28/10/2009

Un attentat a frappé un marché de Peshawar quelques heures après l'arrivée au Pakistan d'Hillary Clinton. C'est la première visite de la secrétaire d'État américaine dans ce pays stratégique pour la lutte anti-terroriste menée par les États-Unis.

Au moins quatre personnes ont été tuées et 35 blessées dans un attentat à la voiture piégée qui a frappé mercredi un marché bondé de Peshawar, la grand ville du nord-ouest du Pakistan, a-t-on appris de source policière.
   
"C'était une énorme explosion, qui a été entendue dans presque toute la ville", a déclaré à l'AFP un responsable de la police, Anwar Shah, joint par téléphone.
   
"Nous avons quatre tués et 35 blessés. C'était un attentat à la voiture piégée", a-t-il ajouté, revoyant à la hausse un premier bilan de trois morts.
   
Une épaisse fumée noire montait vers le ciel peu après l'explosion, survenue quelques heures après l'arrivée à Islamabad de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, pour une visite de trois jours.
   
Peshawar se situe en bordure des zones tribales où les talibans pakistanais et les combattants liés à al-Qaïda sont fortement implantés. La ville a été frappée par sept attaques au cours des quatre derniers mois.

Premier voyage de Clinton au Pakistan

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est arrivée mercredi au Pakistan pour sa première visite dans ce pays depuis son entrée en fonction, selon un journaliste de l'AFP voyageant avec elle.
   
Mme Clinton doit rester trois jours au Pakistan, où elle va notamment rencontrer, à Islamabad et à Lahore, les responsables politiques et militaires du pays, allié de Washington dans la lutte contre le terrorisme.
   
La secrétaire d'Etat est la plus haute responsable américaine à visiter le pays depuis que le président Barack Obama a placé le Pakistan au coeur de la lutte contre Al-Qaïda et fait de la guerre en Afghanistan voisin une priorité.
   
Son arrivée survient au milieu d'une nouvelle vague d'attentats-suicide et d'attaques des talibans, qui a fait près de 200 morts en un mois, et alors que l'armée pakistanaise a engagé une offensive contre les combattants islamistes dans les zones tribales.
   
Mme Clinton a affirmé que son arrivée marquait "une nouvelle page" dans les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan, fondée jusqu'alors sur la lutte anti-terroriste.
   
"Cela demeure une priorité mais nous devons élargir notre relation avec le Pakistan, soutenir le gouvernement et renforcer les institutions civiles et démontrer notre engagement à long terme", a-t-elle précisé à des journalistes dans l'avion.
   
"Nous admirons ce que l'armée pakistanaise est en train de faire (dans la zone tribale du sud-Waziristan, ndlr). Elle fait preuve d'un engagement extraordinaire et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour l'aider", a souligné la secrétaire d'Etat.
   
Depuis le 17 octobre, plus de 30.000 soldats, appuyés par des avions de combat, des hélicoptères d'attaque et des tirs d'artillerie lourde, mènent une opération visant à déloger les talibans de leur bastion du Waziristan du Sud, dans les zones tribales frontalières de l'Afghanistan (nord-ouest du Pakistan).
   
Le Pakistan est le théâtre, depuis plus de deux ans, d'une vague d'attentats qui a tué près de 2.300 personnes, perpétrés pour l'essentiel par des kamikazes du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), qui a fait allégeance à Al-Qaïda.
  
 

Première publication : 28/10/2009

  • PAKISTAN

    Des Taliban attaquent un poste militaire, quatre soldats tués

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    L'armée pakistanaise s'empare d'un fief taliban au Waziristan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)