Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

60 membres des services de sécurité arrêtés après le double attentat à Bagdad

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 29/10/2009

Plus de 60 membres des services de sécurité irakiens ont été arrêtés suite au double attentat de dimanche à Bagdad dont le bilan définitif s’élève à 153 morts et plus de 500 blessés.

 

Une soixantaine de membres des services de sécurité, dont 11 officiers, en poste dans le quartier de Bagdad où a eu lieu le double attentat de dimanche, ont été arrêtés. Parmi les personnes arrêtées figurent quatre officiers supérieurs de l'armée et sept appartenant à la police, notamment le chef de la police de Salhiya et le patron d'un commissariat proche du ministère de la Justice.
 
Le gouverneur de Bagdad, Salah Abdel Razzak, avait évoqué lundi la responsabilité des forces de sécurité dans ce double attentat. Il avait également appelé au limogeage du ministre irakien de l'Intérieur et du responsable des forces de sécurité de la capitale. "Il s'agit d'une faute humaine. Une caméra fixée sur le bâtiment du ministère de la Justice (visé par l'attaque) a filmé l'attentat-suicide. C'était un camion Renault blanc de la compagnie d'eau de Fallouja. Comment a-t-il pu arriver jusqu'ici et passer tous les barrages?", avait-il demandé.
 
Attaque la plus meurtrière depuis 2007
.
Le double attentat à la voiture piégée perpétrée dimanche à Bagdad a fait 153 morts et plus de 500 blessés, selon le bilan définitif donné jeudi par le ministère de la Santé. Le précédent bilan du ministère faisait état de 135 morts.
 
Les attentats, commis au moyen d'un camion et d'un minibus piégés, ont visé le ministère de la Justice et le siège du gouvernorat de la capitale.
 
Il s'agit du bilan le plus meurtrier depuis l’attaque simultanée contre une secte religieuse kurde le 14 août 2007, avaient fait 400 morts dans la province de Ninive (nord).
 
L'Etat islamique d'Irak, la branche irakienne d'Al-Qaïda, a revendiqué le double attentat de dimanche, selon le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE.

 

Première publication : 29/10/2009

  • IRAK

    Les services de sécurité pointés du doigt après le double attentat de Bagdad

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS - IRAK

    Barack Obama "condamne fermement" le double attentat de Bagdad

    En savoir plus

  • IRAK

    Le bilan du double attentat de Bagdad passe de 132 à 155 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)