Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le scrutin sera-t-il crédible ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

FOCUS

La pollution aux PCB, l'autre scandale qui vise Monsanto

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Square" : Palme d'or cynique sur notre société occidentale

En savoir plus

FACE À FACE

Interview d'Emmanuel Macron : François Hollande "ne passera rien" au président

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping veut "ouvrir davantage" l'économie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Premiers de corvée"

En savoir plus

FRANCE

L'insécurité à Kaboul contraint Éric Besson de suspendre les expulsions d'Afghans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/10/2009

Sur les ondes de RMC, le ministre français de l'Immigration, Éric Besson, a affirmé qu'aucun Afghan ne sera renvoyé dans son pays d'origine tant que "la situation continuera de se dégrader" à Kaboul.

AFP - Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, a déclaré jeudi sur RMC qu'il n'y aurait pas de nouveaux retours d'Afghans dans leur pays au cours des jours prochains "si la situation continue à se dégrader en Afghanistan".

"Oui, il y a une détérioration de la situation à Kaboul, et je vous le dis très clairement, si la situation continue à se dégrader, il n'y aura pas d'autres retours dans les jours qui viennent", a affirmé le ministre.

"Si vous remarquez bien, j'ai toujours dit: nous ferons des retours forcés si les personnes refusent les conditions que nous leur faisons de retour volontaire, si elles n'obtiennent pas le droit d'asile et si enfin les conditions de leur sécurité sont réunies", a rappelé le ministre. "La France est la plus généreuse, la plus sourcilleuse en la matière (...). Le Royaume uni, la Suède, la Norvège, les Pays-Bas reconduisent très régulièrement des Afghans", a-t-il ajouté.

Trois Afghans en situation irrégulière en France ont été renvoyés en avion, dans la nuit de mardi à mercredi, dans leur pays en guerre.

Déboutés de leur demande d'asile déposée auprès de l'Ofpra (Office de Protection des Réfugiés et Apatrides), ils ont dû embarquer de nuit sur un vol en provenance de Londres où ils ont rejoint 24 de leurs compatriotes interpellés en Grande-Bretagne.
 

Première publication : 29/10/2009

  • L'insécurité en Afghanistan émeut la toile

    En savoir plus

  • FRANCE - IMMIGRATION

    Éric Besson souhaite lancer un grand débat sur l'identité nationale

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Les trois Afghans expulsés de France proviennent de régions jugées sensibles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)