Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

FRANCE

L'insécurité à Kaboul contraint Éric Besson de suspendre les expulsions d'Afghans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/10/2009

Sur les ondes de RMC, le ministre français de l'Immigration, Éric Besson, a affirmé qu'aucun Afghan ne sera renvoyé dans son pays d'origine tant que "la situation continuera de se dégrader" à Kaboul.

AFP - Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, a déclaré jeudi sur RMC qu'il n'y aurait pas de nouveaux retours d'Afghans dans leur pays au cours des jours prochains "si la situation continue à se dégrader en Afghanistan".

"Oui, il y a une détérioration de la situation à Kaboul, et je vous le dis très clairement, si la situation continue à se dégrader, il n'y aura pas d'autres retours dans les jours qui viennent", a affirmé le ministre.

"Si vous remarquez bien, j'ai toujours dit: nous ferons des retours forcés si les personnes refusent les conditions que nous leur faisons de retour volontaire, si elles n'obtiennent pas le droit d'asile et si enfin les conditions de leur sécurité sont réunies", a rappelé le ministre. "La France est la plus généreuse, la plus sourcilleuse en la matière (...). Le Royaume uni, la Suède, la Norvège, les Pays-Bas reconduisent très régulièrement des Afghans", a-t-il ajouté.

Trois Afghans en situation irrégulière en France ont été renvoyés en avion, dans la nuit de mardi à mercredi, dans leur pays en guerre.

Déboutés de leur demande d'asile déposée auprès de l'Ofpra (Office de Protection des Réfugiés et Apatrides), ils ont dû embarquer de nuit sur un vol en provenance de Londres où ils ont rejoint 24 de leurs compatriotes interpellés en Grande-Bretagne.
 

Première publication : 29/10/2009

  • FRANCE - IMMIGRATION

    Éric Besson souhaite lancer un grand débat sur l'identité nationale

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Les trois Afghans expulsés de France proviennent de régions jugées sensibles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)