Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Cliff Lee donne l'avantage aux Phillies

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 25/10/2010

Lors du premier match des séries mondiales, le cauchemar des Yankees de New York s'est incarné dans la personne de Cliff Lee. Le lanceur des Phillies s'est surpassé au Yankees Stadium en attaquant l'équipe la plus puissante de la MLB.

World Series - Match 1

New York Yankees  1 - 6 Philadelphie Phillies

Réputée pour être l'équipe la plus puissante de la ligue majeure de baseball, les Yankees se sont trouvés impuissants face au lanceur des Phillies, Cliff Lee. Enchaînant balles courbes sur balles directes, Lee a rendu impuissants les batteurs new-yorkais, qui sont auteurs cette saison de pas moins de 915 "run" and 244 "home run".

Réduits au silence, les 50 207 spectateurs du Yankees Stadium, temple du baseball américain, n'ont pu que constater l'impuissance de leur équipe face à la nonchalance de Lee et des Phillies, qui ont débuté ces World Series sur les chapeaux de roues (voir le résumé des performances de Cliff Lee sur le site de la MLB).

 

 

© © Christophe Elise

L'analyse de notre expert Boris Marche

"Clairement, les Phillies ont dominé les échanges et ont prouvé qu'ils sont une très bonne équipe dans ces play-offs. J'ai été cette année au Yankees Stadium et l'ambiance qui y règne est incroyable. Aller là-bas et attaquer comme l'a fait Cliff Lee est vraiment difficile. Les joueurs de New York sont connus pour être de gros frappeurs mais contre Lee, ils ont été muets.

On voit sur quelques actions [Boris fait référence à un "catch" réflexe de Lee, rattrapant la balle au vol derrière son dos ndlr], que c'est de la réaction pure. Il est tout en contrôle et n'est pas impressionné par les frappeurs adverses.

Lorsqu'un lanceur est dans son bon jour, il est très difficile pour l'équipe adverse de revenir. Cette fois, Lee a vraiment dominé ses adversaires et n'a accordé aucune base en alternant "strike" et "balle". Le lanceur des Yankees, CC Sabathia, qui est lui aussi un excellent joueur, n'a pas eu le temps de s'exprimer. 

A noter que les deux lanceurs ont reçu le trophée de meilleur lanceur en 2007 et 2008 de leur ligue respective. On s'attendait à un duel de lanceurs, le ton est donné.

Ce soir, Pedro Martinez rentrera en jeu. L'histoire de ce lanceur est particulière. Martinez est un vieux joueur [38 ans ndlr] et n'avait plus de club depuis 2008. Au mois de juillet, les Phillies ont créé la sensation en le rappelant alors que plus personne ne voulait de lui. Il fera son grand retour en World Series ce soir, nous verrons si leur pari est gagnant."

Première publication : 29/10/2009

  • BASEBALL

    Un face-à-face Phillies-Yankees au menu des Séries mondiales

    En savoir plus

  • BASEBALL

    Les Phillies qualifiés, les Angels reviennent sur les Yankees

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)