Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"La France est au bord d’une situation très dure"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

Sports

Les enjeux de la 12e journée

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 31/10/2009

Le traditionnel derby rhodanien s'annonce chaud entre des Lyonnais (3e) en quête d'un second souffle et des Stéphanois qui végètent en bas de tableau (16e). L'autre affiche oppose les leaders bordelais à leurs poursuivants monégasques.

Saint-Étienne (16e) - Lyon (3e) , au Stade Geoffroy-Guichard, samedi 31 octobre

"Le plus grand derby de L1", dixit le site de l'Olympique Lyonnais (OL), continue de déchaîner les passions - voir à ce titre le livre "Le derby : histoire d'une rivalité" (2005, éd. La Taillanderie), que l'AS Saint-Étienne (ASSE) a récemment ressorti des cartons.

Si aux yeux de l'ex-Lyonnais Bernard Lacombe, meilleur buteur français de l'histoire de la Ligue 1 (255 buts), le "derby n’a plus la même saveur", pour Blaise Matuidi, capitaine des Verts, la pression est bien réelle.

"C’est le gros match de la saison [...]. Un derby, c’est toujours l’occasion rêvée de marquer les esprits, déclare-t-il sur le site de l'ASSE. Cela fait 15 ans qu'on n’a pas remporté de derby. On veut inverser la tendance. On a envie de montrer que, sur un match, on peut rivaliser avec Lyon, voire être plus forts."

Mises à part les rivalités historiques, les deux clubs ont cruellement besoin des trois points de la victoire. Lyon, relégué à la troisième place à égalité avec Montpellier, veut se relancer dans la course au titre. Côté stéphanois, les hommes d'Alain Perrin, ex-entraîneur de l'OL, restent sur deux défaites consécutives et côtoient dangereusement le fond de tableau.

   

Bordeaux (1er) - Monaco (2e), au stade Chaban-Delmas, dimanche 1er novembre

Le deuxième match choc à l'affiche, Bordeaux-Monaco, sera marqué par un duel de spécialistes dans un stade Chaban-Delmas à guichets fermés, entre le maître artificier brésilien Nenê et le Marocain Marouane Chamakh, impérial de la tête.

Si les Bordelais affichent un effectif au complet, les Monégasques, eux, feront le déplacement sans Gudjohnsen (épaule), Pino (mollet), Muratori (épaule), Costa est toujours en phase de reprise et Adriano est suspendu. Leur vedette coréenne Park Chu-young sera opérationnel après avoir été un moment incertain.

Première publication : 29/10/2009

COMMENTAIRE(S)