Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

FRANCE

La justice refuse d’ouvrir une enquête dans l'affaire des "biens mal acquis"

Vidéo par Karim HAKIKI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 30/10/2009

La justice française a annulé une décision d'enquêter sur les biens détenus dans l’Hexagone par les présidents du Gabon, du Congo et de la Guinée équatoriale. L'ONG Transparence International entend se pourvoir en cassation.

La cour d'appel de Paris a jugé irrecevable la plainte de l'ONG anti-corruption Transparence International, déposée le 2 décembre 2008, pour "recel de détournement de fonds publics" à l’encontre de trois chefs d’État africains. Le dossier concerne les conditions d'acquisition d'un important patrimoine immobilier et mobilier en France par trois présidents - Denis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang de Guinée équatoriale et le défunt chef d'Etat gabonais Omar Bongo, ainsi que par certains de leurs proches.

 

La cour a suivi l'avis du parquet, infirmant la décision rendue le 5 mai dernier par la doyenne des juges d’instruction, Françoise Desset. Mais Transparence International a d’ores et déjà annoncé son intention de se pourvoir en cassation.

 

"Nous cherchons à faire reconnaître le droit des associations à agir devant la justice pour défendre leurs intérêts, en ce qui nous concerne la lutte contre la corruption nationale et internationale", a expliqué l’une des administratrices de l’association, Catherine Pierce, sur l’antenne de FRANCE 24.

 

 

Un patrimoine immobilier à 160 millions d’euros

 

Une enquête de police datant de 2007 avait recensé 39 propriétés et 70 comptes bancaires détenus par Omar Bongo et ses proches, 24 propriétés et 112 comptes bancaires pour la famille Sassou-Nguesso, et des limousines de luxe achetées par la famille Obiang. Les plaignants estiment que ces biens n'ont pu être acquis qu'avec de l'argent détourné.

D'après l'ONG, le patrimoine immobilier des trois chefs d'Etat en France s'élèverait à 160 millions d'euros. Le clan Bongo possèderait à lui seul une trentaine de luxueux appartements ou maisons.

 

Première publication : 29/10/2009

COMMENTAIRE(S)