Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les musulmans de France sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

Culture

La Banque du Japon met fin à à sa batterie de mesures anticrise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/10/2009

La Banque du Japon a décidé d'arrêter progressivement les mesures anticrise déployées depuis l'automne 2008 pour sauver l'économie du pays de la paralysie.

AFP - La Banque du Japon (BoJ) a annoncé vendredi qu'elle allait progressivement mettre fin à sa batterie de mesures anticrise, déployée depuis l'automne 2008 pour sauver l'économie nippone de la paralysie.

Le comité de politique monétaire de la banque centrale a décidé, par une majorité de sept voix contre une, d'arrêter fin décembre le programme d'achat par la BoJ de billets de trésorerie et d'obligations aux entreprises.

Ce programme était destiné à offrir une possibilité de financement alternatif aux sociétés incapables d'obtenir des prêts de la part des banques, alors que le marché du crédit frôlait la paralysie après l'effondrement de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers en septembre 2008.

Le succès de ce programme tend dernièrement à fléchir, les conditions de fonctionnement des marchés financiers étant en voie de normalisation.

"L'environnement financier au Japon, malgré la persistance de difficultés, donne de plus en plus de signes d'amélioration", a justifié la banque centrale dans un communiqué.

Le comité a en revanche décidé, également par sept voix contre une, de laisser ouvert jusqu'à fin mars son guichet de prêts d'urgence aux institutions financières. Cet autre programme anticrise sera remplacé à partir d'avril par les opérations habituelles de la BoJ sur le marché monétaire.

La BoJ continuera par ailleurs jusque fin 2010 à se montrer moins regardante que par le passé sur la qualité des titres apportés par les débiteurs en garantie des prêts qu'elle accorde. Cette politique "joue un rôle important pour faciliter le financement des entreprises", a jugé la banque centrale.

Le comité de politique monétaire a par ailleurs décidé, cette fois à l'unanimité, de maintenir le taux de la directeur de la BoJ à 0,10%, niveau extrêmement bas auquel il se trouve depuis décembre 2008.

La Banque centrale peut en effet difficilement relever le loyer de l'argent, alors que l'économie japonaise reste engluée dans la déflation. Les prix à la consommation ont chuté en septembre pour le septième mois d'affilée (-2,3%).
 

Première publication : 30/10/2009

COMMENTAIRE(S)