Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Culture

La Banque du Japon met fin à à sa batterie de mesures anticrise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/10/2009

La Banque du Japon a décidé d'arrêter progressivement les mesures anticrise déployées depuis l'automne 2008 pour sauver l'économie du pays de la paralysie.

AFP - La Banque du Japon (BoJ) a annoncé vendredi qu'elle allait progressivement mettre fin à sa batterie de mesures anticrise, déployée depuis l'automne 2008 pour sauver l'économie nippone de la paralysie.

Le comité de politique monétaire de la banque centrale a décidé, par une majorité de sept voix contre une, d'arrêter fin décembre le programme d'achat par la BoJ de billets de trésorerie et d'obligations aux entreprises.

Ce programme était destiné à offrir une possibilité de financement alternatif aux sociétés incapables d'obtenir des prêts de la part des banques, alors que le marché du crédit frôlait la paralysie après l'effondrement de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers en septembre 2008.

Le succès de ce programme tend dernièrement à fléchir, les conditions de fonctionnement des marchés financiers étant en voie de normalisation.

"L'environnement financier au Japon, malgré la persistance de difficultés, donne de plus en plus de signes d'amélioration", a justifié la banque centrale dans un communiqué.

Le comité a en revanche décidé, également par sept voix contre une, de laisser ouvert jusqu'à fin mars son guichet de prêts d'urgence aux institutions financières. Cet autre programme anticrise sera remplacé à partir d'avril par les opérations habituelles de la BoJ sur le marché monétaire.

La BoJ continuera par ailleurs jusque fin 2010 à se montrer moins regardante que par le passé sur la qualité des titres apportés par les débiteurs en garantie des prêts qu'elle accorde. Cette politique "joue un rôle important pour faciliter le financement des entreprises", a jugé la banque centrale.

Le comité de politique monétaire a par ailleurs décidé, cette fois à l'unanimité, de maintenir le taux de la directeur de la BoJ à 0,10%, niveau extrêmement bas auquel il se trouve depuis décembre 2008.

La Banque centrale peut en effet difficilement relever le loyer de l'argent, alors que l'économie japonaise reste engluée dans la déflation. Les prix à la consommation ont chuté en septembre pour le septième mois d'affilée (-2,3%).
 

Première publication : 30/10/2009

COMMENTAIRE(S)