Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

FRANCE

La trêve hivernale offre un répit à des milliers de ménages en difficulté

©

Vidéo par Alexandra RENARD

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 03/11/2009

Ce dimanche marque le début de la trêve hivernale des expulsions en France. Jusqu'au 15 mars, les 1,8 million de ménages qui éprouvent des difficultés à payer leur loyer ne peuvent être mis à la porte de chez eux.

Comme chaque année, le 1er novembre marque le début de la trêve hivernale des expulsions, qui prendra fin le 15 mars. Pendant cette période, les dizaines de milliers de ménages qui éprouvent des difficultés à payer leur loyer ne pourront être mis à la porte de leur logement.

Les chiffres font froid dans le dos : En 2008, 11 294 expulsions ont été enregistrées, rapellent les associations de prise en charge des mal-logés, soit une hausse de plus de 150 % en 10 ans. Par ailleurs, 1,8 million de ménages ont des difficultés à s'acquitter de leur loyer et, parmi eux, 500 000 sont en situation d'impayés.

Les associations ajoutent que "la crise économique, en privant 600 000 personnes de leur travail, a singulièrement compliqué la situation de nombreux ménages".

Depuis le 1er juin, la Fondation Abbé-Pierre a mis en place une plate-forme téléphonique destinée à prévenir les expulsions locatives. 

Crise du logement

À l'appel de l'association Droit au logement (DAL), une centaine de manifestants ont occupé, vendredi, la chambre syndicale des huissiers, à Paris, pour fêter le début de la trêve hivernale. 

Les associations de soutien aux tsiganes, aux gens du voyage et aux Roms ont également milité ces dernières semaines pour que celle-ci s'applique à l'habitat mobile.

Jeudi, Xavier Emmanuelli, le président du comité de suivi du Droit au logement opposable (Dalo) a alerté le gouvernement "sur le non-respect de la loi" de mars 2007, qui oblige l'État à trouver un hébergement aux personnes qui en font la demande, sous peine de le poursuivre en justice s'il s'avère défaillant.

"Au 30 juin dernier, a-t-il relevé, au moins 7 250 ménages désignés prioritaires pour un logement par les commissions de médiation - dont 6 500 Franciliens - n'avaient pas reçu d'offre dans le délai légal."

Première publication : 01/11/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)