Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le meilleur du théâtre et de la série "Mad Men"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arménie : l’art de la mémoire

En savoir plus

MODE

France : l’association Faber Lambert pour la valorisation des métiers rares

En savoir plus

FOCUS

Ebola : une campagne de vaccination redonne espoir à la Guinée

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les lingots d'or cachés de Jean-Marie Le Pen

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : la légalisation attendue du mariage gay

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le troisième mandat de la discorde

En savoir plus

FRANCE

Selon "Le Figaro", l'Élysée souhaite recycler les aides remboursées par les banques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/11/2009

D'après le quotidien "Le Figaro", l'État français envisage de limiter le montant du grand emprunt national destiné à financer les "dépenses d'avenir" en réutilisant les aides publiques remboursées par les banques.

REUTERS - L'Elysée envisage de financer 25 à 50 milliards d'euros de "dépenses" d'avenir, en partie par un futur "grand emprunt", en partie par le recyclage des aides
publiques remboursées par les banques, rapporte Le Figaro dans son édition à paraître jeudi.
 
Selon le quotidien, qui cite la présidence de la République, le montant de ces dépenses d'avenir ne sera "pas inférieur à 25 milliards et pas supérieur à 50 milliards".

L'entourage du président Nicolas Sarkozy "envisage de financer une partie (de ces dépenses) avec les 13 milliards que les banques sont en train de rembourser à l'Etat, intérêts inclus", ajoute le journal.

Première publication : 04/11/2009

COMMENTAIRE(S)