Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

FRANCE

Selon "Le Figaro", l'Élysée souhaite recycler les aides remboursées par les banques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/11/2009

D'après le quotidien "Le Figaro", l'État français envisage de limiter le montant du grand emprunt national destiné à financer les "dépenses d'avenir" en réutilisant les aides publiques remboursées par les banques.

REUTERS - L'Elysée envisage de financer 25 à 50 milliards d'euros de "dépenses" d'avenir, en partie par un futur "grand emprunt", en partie par le recyclage des aides
publiques remboursées par les banques, rapporte Le Figaro dans son édition à paraître jeudi.
 
Selon le quotidien, qui cite la présidence de la République, le montant de ces dépenses d'avenir ne sera "pas inférieur à 25 milliards et pas supérieur à 50 milliards".

L'entourage du président Nicolas Sarkozy "envisage de financer une partie (de ces dépenses) avec les 13 milliards que les banques sont en train de rembourser à l'Etat, intérêts inclus", ajoute le journal.

Première publication : 04/11/2009

COMMENTAIRE(S)