Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigeria

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : sécurité, économie, corruption... les défis de Buhari (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : sécurité, économie, corruption... les défis de Buhari (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dailymotion : le retour du patriotisme économique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un procureur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et ta soeur ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

Economie

L'État de New York poursuit le géant Intel

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 12/11/2009

L’État de New York a décidé de poursuivre Intel pour pratiques anticoncurrentielles. Déjà dans le collimateur des autorités asiatiques et européennes, le géant de l'informatique a, pour la première fois, maille à partir avec la justice américaine.

Intel est de nouveau dans le collimateur de la justice. Le ministre de la Justice de l’État de New York a décidé, mercredi, de poursuivre le numéro un mondial des micro-processeurs pour pratiques anticoncurrentielles. Le géant américain avait déjà été poursuivi en Asie et en Europe, où la Commission européenne lui avait infligé une amende record de 1,06 milliard d'euros en mai dernier pour des accusations similaires. Intel a fait appel de cette condamnation.

Les problèmes judiciaires du groupe proviennent, en grande partie, des accords conclus par le passé avec les constructeurs de PC à qui il imposait les micro-processeurs maison plutôt que ceux de leur éternel concurrent AMD. "Intel s’est livré à la corruption et aux pressions pour étrangler le marché", a affirmé le ministre de la Justice de l’État de New York dans un communiqué, mercredi.

Une première aux États-Unis

C’est la première fois que le mastodonte de l’informatique doit faire face à des poursuites sur le sol américain. Son concurrent AMD a bien déposé une plainte il y a quatre ans, mais le procès n’est prévu que l’année prochaine.

Depuis 2008, la Federal Trade Commission (FTC), les gendarmes du commerce américain, s’intéresse elle aussi aux pratiques d’Intel mais n’a pas encore engagé de procédure formelle.

Les choses pourraient maintenant s’accélérer. Dans sa plainte, le ministre de la Justice de l’État de New York a fait état d’une "entente parfaite avec la FTC pendant les deux ans qu’ont duré l’enquête". Et laisse ainsi entendre que la FTC va peut-être à son tour franchir le pas et engager des poursuites.

Première publication : 04/11/2009

COMMENTAIRE(S)