Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Andrej Plenkovic : "Je ne pense pas qu’il y ait une menace d’éclatement des États au sein de l’UE"

En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah nie être le destinataire des armes saisies par l'État hébreu

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2009

Après la Syrie et l'Iran, le Hezbollah nie à son tour être lié à la cargaison d'armes saisie mercredi par Tsahal à bord d'un navire. Israël affirme de son côté que les armes en provenance d'Iran étaient destinées au parti chiite libanais.

REUTERS - Le Hezbollah libanais a nié jeudi être le destinataire de l'arsenal dont Israël a annoncé la saisie, la veille, à bord d'un navire arraisonné en Méditerranée.

Selon la marine israélienne, plusieurs centaines de tonnes de roquettes et autres armements en provenance d'Iran et destinées à la milice chiite ont été découvertes dans les soutes du Francop, navire battant pavillon d'Antigua.

"Le Hezbollah nie tout lien avec les armes que l'ennemi sioniste prétend avoir extraites du Francop. Il condamne par la même occasion la piraterie israélienne dans les eaux internationales", déclare le mouvement dans un communiqué.

Les armes en question ont été découvertes dans une quarantaine de conteneurs dissimulés derrière des biens civils, a déclaré mercredi à la presse le contre-amiral israélien Ran Ben-Yehuda.

"Les armes sont venues d'Iran et étaient destinées au Hezbollah", a poursuivi l'officier israélien, selon lequel la cargaison aurait permis aux miliciens chiites de livrer bataille pendant un mois entier. Quatre mille roquettes tirées par le Hezbollah se sont abattues en Israël pendant les affrontements de l'été 2006.

Les conteneurs, a précisé Ran Ben-Yehuda, ont été chargés à Damiette, en Egypte, et devaient transiter par la Syrie. Damas et Téhéran nient toute implication.

 

Première publication : 05/11/2009

COMMENTAIRE(S)