Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le libre-échange et le climat au menu du sommet annuel Inde-UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/11/2009

Le sommet annuel Inde-Union européenne se tient, ce vendredi, à New Delhi. Au menu : la signature d'un accord de libre-échange entre les deux parties et la question du réchauffement climatique, à un mois du sommet de Copenhague.

AFP - Les négociations sur un accord de libre-échange et le changement climatique seront au menu du sommet annuel entre l'Inde et l'Union européenne qui se tiendra vendredi à New Delhi, a indiqué mercredi un diplomate européen.

Les deux parties ont déjà tenu sept "rounds" de discussions depuis 2007 au sujet d'un accord de libre-échange.

Parmi les points d'achoppement figurent les droits de propriété intellectuelle, les taxes élévées en Inde sur le vin et les alcools importés d'Europe et la question du travail des enfants en Inde.

"Nous devons avoir des échanges et faire des concessions et cela est difficile et demande du temps", a déclaré l'ambassadeur de l'Union européenne en Inde, Daniele Smadja.

Alors que la Suède assure la présidence de l'UE, le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt sera présent à New Delhi, ainsi que la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner le diplomate en chef de l'Union européenne, Javier Solana.

L'Inde sera représentée par son Premier ministre Manmohan Singh.

L'Union européenne est le premier partenaire commercial de l'Inde avec des échanges bilatéraux annuels d'environ 77 milliards d'euros. L'Inde figure en 9e position des partenaires commerciaux de l'UE derrière la Corée du Sud.

Le changement climatique sera également au menu du sommet à quelques semaines du sommet de Copenhague, a indiqué Daniele Smadja.

Inde et Chine, qui sont parmi les plus gros pollueurs de la planète, ont tous deux refusé de se voir imposer des objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre, estimant que cela freinerait leur croissance économique et handicaperait leurs efforts pour lutter contre la pauvreté.

Mais la Chine s'est notamment engagée à réduire la croissance des émissions de CO2 de son pays par point de PIB "de façon notable" d'ici à 2020, sans précisions chiffrées.

A Copenhague du 7 au 18 décembre, 192 pays tenteront de trouver un accord pour relayer les engagements du Protocole de Kyoto, dont la première phase expire fin 2012. L'objectif est de tenter d'éviter à la planète un dérèglement ingérable du climat.

Première publication : 06/11/2009

COMMENTAIRE(S)