Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le libre-échange et le climat au menu du sommet annuel Inde-UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/11/2009

Le sommet annuel Inde-Union européenne se tient, ce vendredi, à New Delhi. Au menu : la signature d'un accord de libre-échange entre les deux parties et la question du réchauffement climatique, à un mois du sommet de Copenhague.

AFP - Les négociations sur un accord de libre-échange et le changement climatique seront au menu du sommet annuel entre l'Inde et l'Union européenne qui se tiendra vendredi à New Delhi, a indiqué mercredi un diplomate européen.

Les deux parties ont déjà tenu sept "rounds" de discussions depuis 2007 au sujet d'un accord de libre-échange.

Parmi les points d'achoppement figurent les droits de propriété intellectuelle, les taxes élévées en Inde sur le vin et les alcools importés d'Europe et la question du travail des enfants en Inde.

"Nous devons avoir des échanges et faire des concessions et cela est difficile et demande du temps", a déclaré l'ambassadeur de l'Union européenne en Inde, Daniele Smadja.

Alors que la Suède assure la présidence de l'UE, le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt sera présent à New Delhi, ainsi que la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner le diplomate en chef de l'Union européenne, Javier Solana.

L'Inde sera représentée par son Premier ministre Manmohan Singh.

L'Union européenne est le premier partenaire commercial de l'Inde avec des échanges bilatéraux annuels d'environ 77 milliards d'euros. L'Inde figure en 9e position des partenaires commerciaux de l'UE derrière la Corée du Sud.

Le changement climatique sera également au menu du sommet à quelques semaines du sommet de Copenhague, a indiqué Daniele Smadja.

Inde et Chine, qui sont parmi les plus gros pollueurs de la planète, ont tous deux refusé de se voir imposer des objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre, estimant que cela freinerait leur croissance économique et handicaperait leurs efforts pour lutter contre la pauvreté.

Mais la Chine s'est notamment engagée à réduire la croissance des émissions de CO2 de son pays par point de PIB "de façon notable" d'ici à 2020, sans précisions chiffrées.

A Copenhague du 7 au 18 décembre, 192 pays tenteront de trouver un accord pour relayer les engagements du Protocole de Kyoto, dont la première phase expire fin 2012. L'objectif est de tenter d'éviter à la planète un dérèglement ingérable du climat.

Première publication : 06/11/2009

COMMENTAIRE(S)