Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

Economie

L'État a déjà déboursé 194,5 milliards de dollars dans le cadre de son plan de relance

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 22/01/2014

L'administration Obama a déjà engagé 194,5 milliards de dollars sur les 787 milliards prévus par son plan de relance économique. Principaux bénéficiaires des aides : les États.

- Le montant total du fonds prévu par le plan de relance promulgué le 17 février s’élève à 787 milliards de dollars.

- Au 30 septembre 2009, l’administration Obama avait déjà engagé 194,5 milliards de dollars. La commission du budget du Congrès tablait sur seulement 185 milliards de dollars pour toute l’année 2009.

- Les principaux bénéficiaires des sommes déjà alloués sont les États (43,8 milliards de dollars). Chaque Etat a ensuite réparti l’enveloppe entre des projets jugés bénéfiques pour l’emploi. Viennent ensuite les aides directes aux particuliers (bons alimentaires, allocations chômages, etc.). Pour l'heure, les ménages ont reçu 40,4 milliards de dollars.

- L’administration Obama s’est engagée à distribuer, sur 10 ans, 260 milliards de dollars aux familles, essentiellement sous forme de réductions ou crédits d’impôts.

- La deuxième priorité du plan de relance est l’éducation, qui doit recevoir 117 milliards de dollars. Il s’agit essentiellement de programmes de rénovation et de modernisation des établissements scolaires.

- Le montant total des investissements dans les infrastructures fédérales doit s’élever à 83 milliards de dollars. Au 30 septembre 2009, 26,1 milliards de dollars avaient déjà été dépensés.

- Les petites et moyennes entreprises doivent bénéficier de 54 milliards de dollars à travers des baisses et exemptions d’impôts. Au 30 septembre 2009, 25,4 milliards de dollars avaient déjà été engagés.

-  Les investissements dans la recherche et les énergies alternatives qui avaient été largement médiatisés ne représentent qu’une petite fraction : seulement 18 milliards de dollars pour la première et 22 milliards pour les seconds.

- Enfin, l’argent prévu au titre de la réforme de la santé dépend de l’issue du vif débat actuel autour de ce volet phare de la politique de Barack Obama. Le plan de relance prévoit d’y consacrer une enveloppe conséquente de 138 milliards de dollars.

Première publication : 06/11/2009

COMMENTAIRE(S)