Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maitres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

Amériques

La Chambre des représentants approuve la réforme d'Obama sur la santé

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2009

Les élus de la Chambre des représentants ont adopté, samedi, la réforme - controversée - du système américain de santé voulue par Barack Obama. Grâce à ce vote, le président américain remporte une première victoire dans ce dossier.

AFP - La Chambre des représentants américaine a adopté samedi soir -- par un vote serré -- un plan de réforme de la couverture santé aux Etats-Unis, offrant au président Barack Obama une première victoire au Congrès sur cet ambitieux projet politique.

Peu après, M. Obama a salué le vote historique de la Chambre et s'est déclaré "absolument confiant" sur l'issue d'un prochain scrutin au Sénat. Le président espère ensuite promulguer la loi "d'ici la fin de l'année".

Les élus de la chambre basse ont approuvé le texte d'environ 2.000 pages, par 220 voix contre 215, à l'issue de 12 heures de débats.

Un seul républicain Anh "Joseph" Cao a voté pour le projet de loi à la Chambre.

Exceptionnellement réunis au Capitole un samedi, les élus de la Chambre des représentants ont approuvé vers 23H15 (04H15 GMT dimanche) le texte visant à fournir une couverture maladie à des millions d'Américains qui en sont dépourvus.

La Chambre a également rejeté une contre-proposition de loi présentée par l'opposition républicaine.

En revanche, elle a adopté par 240 voix contre 194 un amendement proposé par un groupe de démocrates anti-avortement, visant à renforcer l'interdiction de l'utilisation de fonds publics pour les avortements, une mesure appréciée côté républicain.

La querelle sur l'IVG, a failli coûter cher à la majorité qui jusque très tard dans la journée de samedi n'avait pas la certitude d'avoir les 218 voix sur 435 nécessaires à l'adoption du texte.

Ce plan, d'un coût net de près de 900 milliards de dollars sur 10 ans (2010-2019), ferait économiser 129 milliards sur la même période, selon le Bureau du budget du Congrès (CBO).

Le président Barack Obama s'était déplacé en personne samedi en milieu de journée pour exhorter les démocrates, dans un discours d'environ 30 minutes, à voter pour sa réforme, l'une de ses promesses de campagne.

M. Obama s'était ensuite exprimé depuis la Maison Blanche en expliquant qu'il avait dit aux élus que "des opportunités comme celles-ci se présentent peut-être une fois à chaque génération".

Devant les parlementaires, la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi a déclaré en s'adressant aux Américains: "Ce projet de loi vous donne, à vous et à votre docteur, le contrôle de votre santé, les compagnies d'assurances ne se trouveront plus en travers du chemin". Cette réforme est attendue depuis une centaine d'années, a souligné Mme Pelosi qui a cité les premières initiatives du président Theodore Roosevelt.

Jusqu'au bout, l'opposition républicaine n'a pas désarmé.

Samedi, des militants anti-réforme se sont rassemblés devant le Capitole aux cris de "Tuez le projet de loi" ("Kill Bill").

Pour le chef de la minorité républicaine, John Boehner, le projet de loi "va coûter plus de 1,3 millions de dollars et il va tuer des millions d'emplois (...), il va augmenter les impôts, il va faire grimper les primes d'assurances".

Le projet de loi permettrait à 36 millions d'Américains qui n'en ont pas de s'offrir une couverture santé. Au total, 96% d'Américains seraient couverts dans le cadre du plan démocrate, qui cherche à faire baisser les coûts de la santé.

Par ailleurs, le plan prévoit la création d'un système d'assurance maladie géré par le gouvernement qui doit être mis en concurrence avec les compagnies privées.

Les Etats-Unis sont le seul pays industrialisé qui n'assure pas à ses citoyens une couverture maladie.

Le texte devrait rencontrer davantage de résistance au Sénat où le chef de la majorité Harry Reid a laissé entendre que le vote final pourrait attendre 2010.

Première publication : 08/11/2009

  • ÉTATS-UNIS

    La commission des finances du Sénat approuve le plan santé d'Obama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)