Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Irak : des milices sunnites aident les Peshmergas à lutter contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Nigeria souhaite bonne chance à Buhari"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mots vides"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Prise d'otage sanglante à Istanbul

En savoir plus

FOCUS

Iran - Oman : avec les contrebandiers du détroit d'Ormuz

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

François Hollande maintient le cap malgré la claque électorale

En savoir plus

Sports

La résurrection d'Arnaud Clément

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 11/11/2009

Tombé dans les profondeurs du classement ATP après avoir goûté au Top 10, Arnaud Clément vit une renaisssance à Bercy : deux victoires en qualifs, dont une contre Sergiy Stakhovsky (58e à l'ATP), et un 2e tour. Extraits de sa conférence de presse...

Huit ans après l’avoir vu rivaliser avec les meilleurs mondiaux, on avait perdu la trace d’Arnaud Clément. Tombé dans les bas-fonds du classement ATP, bourlinguant entre différents tournois challengers, on l’a finalement retrouvé à Paris-Bercy avec son éternel look décalé : bandeau et lunettes folles. C’est bien lui !

Sorti victorieux des qualifications, avec à la clé une belle victoire face à Sergiy Stakhovsky (58e) au tie-break (7-6, 3-6, 7-6), le Français a continué de briller au 1er tour en expédiant l’Espagnol Feliciano Lopez (47e) en deux sets : 6-3, 6-1.



Arnaud, quand a eu lieu le déclic qui a permis cette renaissance ? Vis-tu cette période comme une seconde carrière ?

Arnaud Clément : Non, mais en tous les cas, j'ai repris confiance. Cela s'est passé lors des qualifs à Stockholm, j'ai gagné des matchs [battu en quarts de final par Marcos Baghdatis] et cela m'a fait du bien.

Je manquais de beaucoup de choses pendant un moment, j'avais perdu physiquement de même qu'au niveau du tennis. J'ai retrouvé tout cela petit à petit. Il me manquait juste la confiance et le fait de renouer avec la victoire. Cela s'est passé au cours des qualifs, c'était contre des joueurs classés au-delà de la 200e place, mais qui ne jouaient pas si mal que ça... Gagner ces matchs m'a vraiment fait du bien.


C'est dur quand on a ce niveau de se retrouver en compétition dans des petits tournois... Est-ce difficile à accepter ?

A.C : Non, cela ne m'a jamais posé de problème. Ce n'est pas non plus la première fois que je descendais dans ces eaux-là. Il m'était arrivé la même chose, en descendant aux alentours de la 150e place [en 2003]. J'étais passé par beaucoup de qualifcations, à cette époque-là. Cela ne m'a donc pas posé de problème, du moins pas plus qu'à cette période-là.

Jouer des tournois challengers et des qualifs ne m'a pas posé de problème. J'aime jouer. Ce qui me posait problème, c'était mon niveau de jeu. Je n'avais pas perdu goût à l'entraînement ni à l'effort, mais j'accumulais les défaites avec un niveau de jeu pathétique. Les heures qui suivaient ces matchs-là étaient compliquées à gérer. Beaucoup de questions me passaient par la tête et j'avais peu de réponses. C'était dur. J'apprécie d'autant plus cette fin de saison.


Dans ces cas-là, on savoure d'autant plus un 2e tour à Bercy...

A.C
: C'est surtout mon meilleur résultat à Bercy , puisque je n'ai jamais passé le 2e tour. Ce serait ironique que ça se passe cette année !


Au prochain tour, Arnaud Clément jouera contre l'Allemand Tommy Haas. Un joueur que le Français n'a encore jamais vaincu en simple. La rencontre se jouera à huis clos car Tommy Haas a récemment été affecté par la grippe A (H1N1).

Première publication : 10/11/2009

COMMENTAIRE(S)