Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

EUROPE

Réunis à Paris, Merkel et Sarkozy scellent l'amitié franco-allemande

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 11/11/2009

C'est aux côtés de la chancelière allemande que le chef de l'État français a présidé les cérémonies du 11-Novembre organisées au pied de l'Arc de Triomphe. Une première dans l'histoire de l'amitié franco-allemande.


Cette année, les cérémonies françaises du 11-Novembre ont été placées sous le signe de l’amitié franco-allemande. Deux jours après avoir été reçu à Berlin par Angela Merkel, le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, a accueilli à Paris la chancelière allemande pour célébrer l’armistice de 1918.

C’est la première fois qu’un chef de gouvernement allemand participe aux côtés d’un président français à la commémoration de l’armistice de la Première Guerre mondiale (1914-1918), qui marqua la défaite de l'armée allemande.

Après la mort, l'an dernier, du dernier vétéran français de la Grande Guerre, Lazare Ponticelli, Nicolas Sarkozy avait en effet souhaité faire du 11 novembre 2009 "une journée de réconciliation franco-allemande, pour bâtir un avenir partagé".

Le numéro un français a accueilli Angela Merkel, ce mercredi en milieu de matinée, au palais de l'Elysée d'où ils ont gagné l’Arc de Triomphe, en haut de l’avenue des Champs-Elysées, pour une cérémonie sous les drapeaux français et allemands. Au milieu d'un détachement de la brigade franco-allemande, ils ont ensuite conjointement rallumé la flamme du tombeau du soldat inconnu, ‘’un geste exceptionnel d’amitié dont chaque Français mesure la portée’’, selon Nicolas Sarkozy.

Dans la langue de Molière

"Nous partageons les mêmes valeurs, la même ambition pour l'Europe, la même monnaie, dès lors il est naturel que s'organise l'association de plus en plus étroite de nos politiques", a déclaré le chef de l'Etat français lors de son allocution.

Un enthousiasme partagé par Angela Merkel, qui a conclu son discours en lançant, dans la langue de Molière, un vibrant ‘’Vive la France, vive l’Allemagne, vive l’amitié franco-allemande’’. La chancelière allemande, visiblement émue, a invité Paris et Berlin à ‘’relever de nouveaux défis’’ au nom de cette ‘’réconciliation’’.

La dernière image forte de la réconciliation franco-allemande datait du 22 septembre 1984, quand le chancelier Helmut Kohl avait donné la main au président François Mitterrand devant l'ossuaire de Douaumont, bâti en hommage aux morts de la bataille de Verdun.

Quatorze années plus tard, en 1998, Jacques Chirac avait convié le chancelier Gerhard Shröder aux cérémonies à Paris. Mais, à l’époque, le chef du gouvernement allemand avait décliné l’invitation.

Première publication : 11/11/2009

COMMENTAIRE(S)