Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

Sports

Ils ont souffert, ils ont brillé...

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 12/11/2009

Comme tous les grands tournois, l'Open de Paris-Bercy suscite joie et déception. Petit tour d'horizon des propos tenus par les vainqueurs et les vaincus.

Ils ont souffert

L'Espagnol Rafael Nadal a sauvé cinq balles de match durant le deuxième set du match qui l'opposait à son compatriote Nicolas Almagro. L'ancien numéro un mondial a finalement remporté la rencontre. Non sans peine. Au prochain tour, il rencontrera de nouveau un Espagnol, Tommy Robredo.
"J’ai mal joué mais j’ai tout de même gagné aujourd’hui, ce qui est bien. J’espère jouer mieux demain. En tout cas, j’espère ne pas jouer pire !"
 

Difficile fin de saison pour Gaël Monfils. Contre le 179e mondial, David Guez, le Français a difficilement obtenu son billet pour les huitièmes de finale qui l'opposeront au tombeur du Suisse Roger Federer, Julien Benneteau (6-4, 7-5).
"Je n’ai pas bien joué. Je n’étais pas trop là. J’ai eu une panne physique monumentale à un moment. Ce n’était pas superbe [...] Je n'ai plus de jus, c'est dur mentalement parce que j'ai l'impression qu'au bout d'un quart d'heure j'ai donné tout ce que j'avais."


Eliminé dès le premeir tour par Julien Benneteau, 49e mondial, Roger Federer fait preuve de fair-play. Et reconnaît sans détour la supériorité du Français dans ce match. "Je peux certainement joué mieux mais je peux aussi jouer pire que ça. Je pense que Julien s’est démené et il a remporté le match. Vous savez, j’ai eu des chances. Je les ai manquées."



Ils ont brillé

Pour la première fois, Arnaud Clément a battu l'Allemand Tommy Haas et se qualifie pour les huitièmes durant lesquelles il devra ferrailler avec le Serbe Novak Djokovic... Mais le Français relativise.
"Ce qui est fou dans le tennis, c’est que tu es dans un trou, tu lèves la tête, tu ne vois plus de lumière. Et un mois après tu es en pleine confiance, tu ne te poses même pas la question de savoir si tu as une chance de gagner. Tu te dis que tu as une chance de gagner. Ce n’est pas sûr que j’en aie une demain. Dans ma tête quand je vais rentrer sur le terrain, c’est évidemment pour le battre."


Le Russe Marat Safin a mis un terme à sa carrière à Bercy et ne regrettera pas certains aspects du tennis.
"Etre en compétition, ça va me manquer. Mais d'un autre côté, c'est un sport dur et cruel."

Première publication : 12/11/2009

  • TENNIS

    À Bercy, Benneteau élimine Federer au deuxième tour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)