Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • Ukraine : Washington met en garde Moscou contre une "erreur coûteuse"

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Quatre policiers du "36 quai des Orfèvres" placés en garde à vue pour viol

    En savoir plus

  • Wade à FRANCE 24 : "Macky Sall m’a empêché d’aller au Sénégal"

    En savoir plus

  • Le NETmundial condamne l’espionnage sur le Web

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

Economie

Intel accepte de payer 1,25 milliard de dollars à AMD

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 12/11/2009

Poursuivi pour concurrence déloyale par AMD, le numéro un mondial des microprocesseurs a trouvé un accord avec son principal concurrent. Intel s'engage à lui verser 1,25 milliard de dollars, en échange d'un abandon de toutes les poursuites.

Un gros chèque pour s’ôter une grosse épine du pied. Le numéro un mondial des microprocesseurs pour ordinateurs, l'américain Intel, a accepté de payer 1,25 milliard de dollars (près de 903 millions d’euros) à son grand rival - et compatriote - AMD pour régler leur différend.

Depuis 2005 en effet, Intel était sous le coup d'une plainte pour concurrence déloyale déposée par AMD devant un tribunal du Delaware, mais aussi de plusieurs procédures déclenchées en Asie par son principal concurrent. Au Japon, deux procès lui pendaient au nez, notamment.

Dans un communiqué commun rendu public ce jeudi, les deux frères ennemis affirment que le versement de cette somme met un terme à tous leurs contentieux, qui allaient de la concurrence déloyale à l’abus de position dominante en passant par des questions de licence.

Le compromis trouvé prévoit, en outre, la signature d'un accord de licences réciproques d'une durée de cinq ans. En clair : Intel pourra utiliser les brevets d'AMD, et inversement.

Ardeurs

Grâce à ce chèque, Intel espère aussi freiner les ardeurs des différentes autorités qui lui courent après. Ainsi, l’Union européenne (UE) l’avait condamné à une amende de plus d’un milliard d’euros pour abus de position dominante, à la suite de plusieurs plaintes déposées par AMD notamment. Une décision dont Intel a fait appel...

À la suite de l'annonce faite par les deux sociétés, Jonathan Todd, le porte-parole de l’UE pour les questions commerciales, affirme “avoir pris note de l'accord” qu'elles ont passé, mais que cela ne changeait rien au fait qu’Intel devait se conformer aux normes en vigueur dans l'Union.

Surtout, la signature de cet accord intervient une semaine après que l’État de New York ait décidé de poursuivre Intel en justice. Dans ses conclusions, le procureur avait été jusqu’à évoquer des faits de corruption. De quoi raviver également l’intérêt de la Federal Trade Commission (FTC), la police américaine du commerce, qui enquête depuis plusieurs années sur les pratiques d’Intel.

Première publication : 12/11/2009

  • INFORMATIQUE

    L'État de New York poursuit le géant Intel

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)