Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls défend sa ligne à l'université d'été du PS

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

Santé

Cas "probable" en France de syndrome Guillain-Barré après vaccination

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/11/2009

Le ministère français de la Santé a signalé un cas "probable" de syndrome de Guillain-Barré chez une jeune professionnelle de santé ayant reçu le vaccin contre la grippe A(H1N1). L'origine de la pathologie n'a pas encore été établie.

AFP - Un cas "probable" de syndrome Guillain-Barré (SGB), une maladie rare du système nerveux périphérique, a été signalé mardi après vaccination contre la grippe H1N1, sous une forme modérée qui a "évolué favorablement", a indiqué jeudi le ministère de la Santé dans un communiqué.
  
Ce cas a été signalé dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance de la vaccination, précise le ministère, qui indique qu'il s’agit "d’une forme modérée et uniquement sensitive" et que "l’origine n’a pas été établie".
  
Le ministère a précisé à l'AFP que par "forme uniquement sensitive", il faut entendre qu'"il n'y a pas eu de paralysie, mais uniquement des fourmillements".
  
Chaque année en France, "1.700 à 1.800 cas de syndrome de Guillain-Barré donnent lieu à une hospitalisation, soit 5 par jour", note le communiqué, qui précise que "dans la plupart des cas la survenue d’un syndrome de Guillain-Barré est liée à un épisode infectieux, bactérien ou viral, dont la grippe".
  
Il fait valoir encore que "l’attribution d’un syndrome de Guillain-Barré à une vaccination nécessite une expertise approfondie" qui sera conduite par l'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).
  
Rappelant que la ministre de la Santé Roselyne Bachelot "s’est engagée à la transparence sur les effets secondaires de la vaccination contre la grippe A(H1N1)", le ministère indique que l'Afssaps publiera vendredi un bulletin de pharmacovigilance.
  
Le SGB, également appelé "polyradiculonévrite démyélisante aiguë", est une atteinte des nerfs périphériques qui (en principe) se traduit par une paralysie rapide, débutant le plus souvent au niveau des membres inférieurs puis remontant vers le haut du corps.
  
Cette maladie rare (2,8 cas/100.000 habitants/an) est potentiellement grave, même si la récupération est le plus souvent complète. 5% des patients décèdent et environ 10% gardent des séquelles, un risque moins important si la prise en charge est précoce.
  
Selon l'Afssaps, "le risque avéré de syndrome de Guillain-Barré découlant de la grippe est très supérieur au risque incertain de survenue d'un tel syndrome du fait de la vaccination".
  
"Il y a 70 fois plus de Guillain-Barré à la suite d'une grippe qu'après une vaccination contre la grippe", affirmait récemment le Pr Christian Perronne, du Haut Conseil de la Santé publique.
  
La crainte de la survenue de ce syndrome a été régulièrement évoquée depuis le début de l'épidémie, suite au précédent américain de 1976. Après l'irruption sur une base militaire d'un virus de grippe porcine, quelque 40 millions d'Américains avaient reçu à la hâte un nouveau vaccin. Un demi-millier de personnes avaient alors contracté le syndrome de Guillain-Barré, et 25 personnes étaient mortes.
  
Cependant, selon des experts, rien n'a permis d'établir de façon certaine que la survenue du syndrome était liée à la vaccination.
 

Première publication : 13/11/2009

  • GRIPPE A (H1N1)

    Roselyne Bachelot lance la campagne de vaccination en montrant l'exemple

    En savoir plus

  • FRANCE

    Coup d'envoi de la grande campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)