Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Organisation de l'Etat islamique perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

Sports

Les demi-finalistes disent ce qu'ils pensent de leur adversaire

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 04/11/2010

Novak Djokovic, Rafael Nadal, Gaël Monfils et Radek Stepanek sont les derniers rescapés du Masters de Paris-Bercy. Trois d'entre eux livrent ce qu'ils pensent de leur prochain adversaire.


Contre Nicolas Almagro et Tommy Robredo, Rafael Nadal a souffert mais n'a jamais rompu. Sa victoire contre Jo-Wilfried Tsonga lui a permis de regagner la confiance qu'il avait perdue depuis sa défaite à Roland-Garros. À la veille d'affronter Novak Djokovic,  l'Espagnol n'a pas peur de dire qu'il le craint.

"À ce stade de la saison, c’est lui qui joue le mieux. Il termine très fort. Ce match sera un véritable défi pour moi, un bon test aussi. Sur ce type de surface, il est le favori. Mais je suis là pour l’obliger à le prouver. On verra ce qui se passera demain."
 

Depuis le début du tournoi, le Serbe a prouvé qu’il était en pleine capacité de ses moyens. En battant Robin Söderling au tour précédent, Novak Djokovic a porté à 74 le nombre de matchs qu'il a remporté cette saison, le record de 2009. En demi-finale, il retrouve Rafael Nadal, un joueur qu’il connaît bien pour l’avoir affronté à 19 reprises mais qu'il a vaincu lors de leur dernière confrontation, à Cincinnati.

"J’ai joué plusieurs fois contre l'un et l'autre [Nadal et Tsonga, ndlr], et contre Nadal encore plus que n’importe quel autre joueur. Tout le monde connaît ce champion, il joue extrêmement bien sur toutes les surfaces. C’est un grand battant."



Gaël Monfils et Radek Stepanek ne se sont encore jamais rencontrés. Le Parisien sait qu'il doit se méfier de son adversaire dont le jeu et le style dénotent sur le circuit.

"Radek est vraiment fort. Il joue bien, il a un jeu atypique. Je m’attends, quoi qu’il arrive, à un match solide. Il va faire du service-volée, il va m’agresser en permanence. Mais j’ai déjà mon plan."

Première publication : 13/11/2009

COMMENTAIRE(S)