Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Sports

Les demi-finalistes disent ce qu'ils pensent de leur adversaire

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 04/11/2010

Novak Djokovic, Rafael Nadal, Gaël Monfils et Radek Stepanek sont les derniers rescapés du Masters de Paris-Bercy. Trois d'entre eux livrent ce qu'ils pensent de leur prochain adversaire.


Contre Nicolas Almagro et Tommy Robredo, Rafael Nadal a souffert mais n'a jamais rompu. Sa victoire contre Jo-Wilfried Tsonga lui a permis de regagner la confiance qu'il avait perdue depuis sa défaite à Roland-Garros. À la veille d'affronter Novak Djokovic,  l'Espagnol n'a pas peur de dire qu'il le craint.

"À ce stade de la saison, c’est lui qui joue le mieux. Il termine très fort. Ce match sera un véritable défi pour moi, un bon test aussi. Sur ce type de surface, il est le favori. Mais je suis là pour l’obliger à le prouver. On verra ce qui se passera demain."
 

Depuis le début du tournoi, le Serbe a prouvé qu’il était en pleine capacité de ses moyens. En battant Robin Söderling au tour précédent, Novak Djokovic a porté à 74 le nombre de matchs qu'il a remporté cette saison, le record de 2009. En demi-finale, il retrouve Rafael Nadal, un joueur qu’il connaît bien pour l’avoir affronté à 19 reprises mais qu'il a vaincu lors de leur dernière confrontation, à Cincinnati.

"J’ai joué plusieurs fois contre l'un et l'autre [Nadal et Tsonga, ndlr], et contre Nadal encore plus que n’importe quel autre joueur. Tout le monde connaît ce champion, il joue extrêmement bien sur toutes les surfaces. C’est un grand battant."



Gaël Monfils et Radek Stepanek ne se sont encore jamais rencontrés. Le Parisien sait qu'il doit se méfier de son adversaire dont le jeu et le style dénotent sur le circuit.

"Radek est vraiment fort. Il joue bien, il a un jeu atypique. Je m’attends, quoi qu’il arrive, à un match solide. Il va faire du service-volée, il va m’agresser en permanence. Mais j’ai déjà mon plan."

Première publication : 13/11/2009

COMMENTAIRE(S)