Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Sports

Gaël Monfils s'incline en finale face à Novak Djokovic

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 16/11/2009

Le Serbe Novak Djokovic a battu, dimanche, le Français Gaël Monfils en finale du tournoi de Paris-Bercy (6-2, 5-7, 7-6). Grâce à cette victoire, le numéro 3 mondial remporte son cinquième titre de la saison - son premier en Masters 1000.

Le "Djoker" ne fait plus rire, il gagne. Sa victoire au Masters de Paris-Bercy, dimanche, le Serbe Novak Djokovic la doit à son mental mais aussi et surtout à une préparation physique rigoureuse - "mon principal atout", avait-il déclaré à l'issue de sa demi-finale. Tombeur de Robin Söderling, de Rafael Nadal et, en finale, de Gaël Monfils, celui-ci s'impose comme l'homme fort du moment.



"J'ai dû puiser dans mes ressources. J'ai dû garder mon sang-froid jusqu'au bout. C'est pour ça que j'ai explosé à la fin du match", a déclaré Djokovic après sa victoire. "J'ai perdu trop de finales cette année pour lâcher celle-ci. J'ai joué chaque point sans regarder le résultat. C'était très dur de jouer avec le public contre moi, ce qui rend cette victoire encore plus belle. Gagner un Masters 1000, c'est toujours un énorme exploit."

À une semaine des Masters de Londres, Djokovic est plus conquérant que jamais. Numéro 3 mondial, il est le joueur du circuit qui a remporté le plus de victoires cette saison (76 matchs gagnés contre 18 perdus, dont 5 finales).

"Bravo Novak. Merci mon staff "


Après son premier tour face à Thierry Ascione, Gaël Monfils se disait cuit, mais il a fait bien plus que de la figuration dans cette finale disputée devant son public. Tout près de faire basculer le match en sa faveur après avoir remporté le deuxième set, le Français a buté sur un Djokovic "encore plus impressionnant qu'à Virtual Tennis [un jeu vidéo, ndlr]", plaisante-t-il, sourire crispé.

Malgré sa défaite, le Parisien a dédié son parcours à son staff. "Ils ont réussi à me mettre des coups de pieds au cul et à me faire jouer alors que je ne voulais pas. Longtemps, on a critiqué les gens qui m'entouraient, mais aujourd'hui je sais que je suis bien accompagné. Merci à mon staff, à mon entraîneur [Roger Rasheed] et à mon préparateur [Patrick Chamagne]."

Pour Monfils, l'heure est désormais au repos, que celui-ci va goûter aux Antilles afin de mieux reprendre la saison prochaine et, pourquoi pas, faire son retour "dans le top 10".


   
.
   

   

Première publication : 15/11/2009

COMMENTAIRE(S)