Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Centrafrique : où en est la transition politique ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : où en est la transition politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Câblo-distribution : consolidation du secteur aux États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Rififi à la FIFA"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Héros"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un mois après le début des manifestations la France suspend sa coopération sécuritaire

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le prélèvement à la source : une fausse bonne idée?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique A, artiste exigeant

En savoir plus

FOCUS

Népal : difficile retour sur les bancs de l'école, un mois après le séisme

En savoir plus

Asie - pacifique

L'Apec ne définit pas d'objectif pour lutter contre le réchauffement climatique

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/11/2009

Les pays membres de l'Apec, réunis depuis samedi à Singapour, se sont engagés à maintenir les mesures de relance économiques face à la crise et ont "réaffirmé leur engagement à œuvrer pour un résultat ambitieux à Copenhague".

AFP- Les dirigeants du Forum économique Asie-Pacifique (Apec) se sont engagés dimanche à Singapour à maintenir les plans de relance jusqu'au retour d'une croissance "durable" et ont appelé à un "résultat ambitieux" au prochain sommet de Copenhague sur le climat.

A l'issue de leur sommet de deux jours, les 21 leaders, dont les présidents américain Barack Obama et chinois Hu Jintao, ont noté que "l'économie mondiale était en phase de reprise, menée par la région Asie-Pacifique".

Mais ils ont jugé nécessaire de "maintenir (les) politiques de relance jusqu'à ce qu'une reprise durable soit clairement établie", selon la résolution finale de ce 20è sommet de l'Apec.

Les énormes plans de relance, de plusieurs centaines de milliards de dollars, ont "aidé à établir les fondations de la reprise" mais cette dernière "n'est pas encore solide", selon eux.

Les dirigeants de l'Apec, qui représente plus de 50% du PIB mondial, ont parallèlement appelé à "rejeter le protectionnisme et à garder (leurs) marchés ouverts".

A trois semaines du sommet sur le climat, ils ont "réaffirmé leur engagement à oeuvrer pour un résultat ambitieux à Copenhague".

Le texte ne comprend cependant pas d'engagement à un objectif chiffré de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L'Apec comprend les trois plus gros pays émetteurs: la Chine, les Etats-Unis et l'Indonésie.

Le sommet de Singapour était la deuxième étape de la tournée asiatique de M. Obama, qui devait participer dans l'après-midi à une réunion des pays de l'Asie du Sud-Est, dont la Birmanie.

Il se rendra ensuite en Chine puis en Corée du Sud
 

Première publication : 15/11/2009

  • ASIE

    Barack Obama à Singapour pour le sommet de l'Apec

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama se rend en Asie pour relancer une coopération qui bat de l'aile

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)