Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

EUROPE

La Cour suprême vote l'extradition de Battisti vers l'Italie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/11/2009

Le président de la Cour suprême brésilienne a tranché en faveur de l’extradition de l'ancien militant italien d'extrême gauche, Cesare Battisti, vers l’Italie, où il a été reconnu coupable de quatre meurtres commis pendant les années 1970.

AFP - Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a exprimé mercredi sa "grande satisfaction", aussitôt après l'annonce par la Cour suprême du Brésil de son vote en faveur de l'extradition de l'ex-militant italien d'extrême gauche Cesare Battisti vers l'Italie.

 

"Ma première pensée va aux familles des victimes de Battisti, qui voient enfin reconnu leur droit légitime à obtenir justice", a déclaré le ministre dans un communiqué, publié avant même qu'une décision définitive de Brasilia  soit annoncée.

 

Interrogé pendant un voyage en Turquie par la chaîne de télévision publique Rai 2, il a estimé que la cour a pris une "décision importante". "Nous espérons que ce sera une décision contraignante" pour les autres autorités brésiliennes et qu'elle "sera exécutée immédiatement".

 

La Cour suprême du Brésil a voté mercredi en faveur de l'extradition de Cesare Battisti vers l'Italie, mais elle devait encore décider si le président Luiz Inacio Lula da Silva aurait le dernier mot.

 

A ce sujet, le ministre italien de la Défense, Ignazio La Russa a déclaré "n'avoir aucun doute". "L'exécutif d'un pays ami ne peut que prendre acte de la décision (de la Cour). C'est une simple formalité", a-t-il dit.

 

Dans son communiqué, M. Frattini a également insisté sur "les liens historiques d'amitié qui unissent les deux pays".

 

Pour lui, le verdict de la Cour "marque la fin d'une profonde amertume suscitée dans l'opinion publique italienne par la décision d'accorder le statut de réfugié à qui s'est rendu coupable d'une violence homicide insensée et incompréhensible".

 

L'ancien militant d'extrême gauche s'est réfugié dans les années 1980 en France et s'est enfui au Brésil en août 2004 pour échapper à une extradition vers l'Italie. Arrêté en 2007 à Rio de Janeiro, il est depuis emprisonné à Brasilia.

 

L'Italie réclame Battisti, condamné à perpétuité par contumace pour quatre meurtres commis dans les années 1970. Le Brésil avait accordé en janvier à l'ancien militant le statut de réfugié politique, provoquant une forte tension diplomatique avec Rome.

 

 Battisti, 54 ans, qui nie les meurtres dont il est accusé, a entamé vendredi dernier une grève de la faim dans sa prison de Brasilia et a prévenu qu'il "ne retournera pas vivant en Italie".

 

"Même si cela ne devait être que pour un jour, je voudrais qu'il soit finalement jugé coupable et qu'il paye pour ce qu'il a fait", a déclaré Adriano Sabbadin, fils de Lino, un boucher tué en 1979 par le groupuscule Pac (Prolétaires armés pour le communisme) dont Battisti était l'un des dirigeants.

Première publication : 18/11/2009

COMMENTAIRE(S)