Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Asie - pacifique

En partance pour Séoul, Obama conclut un séjour en Chine aux résultats mitigés

©

Vidéo par Karina CHABOUR

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 18/11/2009

À l'issue d'une visite de trois jours en Chine au cours de laquelle aucune décision significative n'a été enregistrée, le président américain achève sa tournée asiatique en Corée du Sud.

Le président américain Barack Obama a conclu mercredi sa première visite en Chine par des entretiens avec le Premier ministre Wen Jiabao axés sur des sujets commerciaux, avant de s'offrir une escapade à la Grande muraille.
   
M. Obama, accompagné notamment de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, des secrétaires au Commerce Gary Locke et à l'Energie Steven Chu, a retrouvé le chef du gouvernement à Diaoyutai, lieu d'accueil à Pékin des hôtes officiels, où ils ont déjeuné avant que le président américain ne parte visiter la Grande muraille.
   
Les deux responsables devaient aussi aborder le dossier du nucléaire nord-coréen, un mois après que Kim Jong-Il eut informé Wen Jiabao à Pyongyang de sa disposition à retourner à la table des négociations - sous réserve que les Etats-Unis acceptent d'abord des pourparlers bilatéraux.
   
En accueillant son hôte, Wen Jiabao s'est félicité de cette visite de nature à renforcer la coopération et la confiance, soulignant la supériorité "du dialogue sur la confrontation, du partenariat sur la rivalité".
   
"Je pense que le président Hu et moi-même sommes convenus que nous voulions approfondir le partenariat stratégique" et l'élargir à une série de dossiers mondiaux "pour lesquels la coopération sino-américaine est cruciale", a répondu Barack Obama.
   
Les entretiens du président américain, qui a rencontré mardi Hu Jintao, ont jusqu'à présent débouché sur peu d'accords concrets, ni avancée apparente sur les contentieux commerciaux ou la sous-évaluation du yuan.
   
"La rencontre d'Obama et Hu n'a rien donné qui fasse bouger les marchés", a souligné Patrick Bennet, analyste de Société Générale.
   
Le président Obama semble avoir choisi une approche pragmatique, se montrant "très prudent sur des sujets hautement controversés comme les tensions commerciales, l'Iran et le Tibet", ont commenté les analystes d'IHS Global Insight dans une note, ajoutant: "Obama et Hu sont restés vagues sur le résultat de leurs discussions".
   
Obama a ainsi indiqué avoir parlé des droits de l'Homme avec son homologue et à Shanghai a prôné la liberté d'internet, mais le communiqué commun avec Hu a juste pris acte "des différences sur la question des droits de l'Homme".
   
Sur l'Iran, le président américain a levé la voix mais Hu Jintao a continué de prôner "le dialogue".
   
Au plan commercial, les deux parties se sont contentées de redire leur opposition à toute forme de protectionnisme alors que les tensions ont été vives ces derniers mois, depuis que Washington a imposé des droits de douanes sur les pneus chinois, décriés par Pékin comme "un abus de protectionnisme".
   
Le manque de progrès a été aussi flagrant sur la question de la sous-évaluation du yuan, Obama notant simplement que la Chine agirait un jour, alors que pendant sa visite, le ministère du Commerce dénonçait l"injustice" commise par les Etats-Unis, qui demandent une réévaluation de la monnaie chinoise et laissent plonger le dollar.
   
Les conseillers du président américain ne voulaient pas juger la visite à l'aune des avancées obtenues: ils ont souligné que Barack Obama travaille à la construction d'une relation forte entre la première et la troisième puissances économiques mondiales.
   
La presse chinoise a elle salué l'union affichée: "plus on parle, plus on construit la confiance bilatérale", a affirmé le China Daily.
   
Cette étape chinoise est la plus longue de la tournée de M. Obama dans quatre pays asiatiques. Elle devait s'achever mercredi après-midi, avec son départ pour la Corée du sud, prévu vers 17H00 (09H00 GMT).

Première publication : 18/11/2009

  • CHINE

    À Shanghaï, Barack Obama défend les "droits universels" devant des étudiants

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Rencontre au sommet entre la Chine et les États-Unis

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)