Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

  • L’UE adopte une nouvelle salve de sanctions contre la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

Economie

Le Japon reconnaît être entré en déflation

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/11/2009

Le gouvernement japonais s'est officiellement inquiété de la baisse continue des prix et estime que cette déflation pourrait avoir un effet néfaste sur l'investissement et ralentir le processus de reprise économique.

AFP - Le gouvernement japonais a officiellement admis, vendredi, que la deuxième économie mondiale traverse une période de déflation, jugeant le phénomène "préoccupant" alors que les prix à la consommation ne cessent de dégringoler depuis sept mois.
  
Le Japon est dans "une situation de déflation", a déclaré le Premier ministre adjoint Naoto Kan, cité par les médias japonais.
  
"Qu'on appelle ça déflation ou non, la récente chute des prix est mauvaise et préoccupante. C'est l'un des grands problèmes politiques à l'heure actuelle", a estimé pour sa part le ministre des Finances Hirohisa Fujii au cours d'une conférence de presse.
  
Les prix à la consommation au Japon, hors produits frais, ont reculé pour le septième mois d'affilée en septembre (-2,3% sur un an). Ils avaient notamment connu en août leur plus forte chute jamais enregistrée (-2,4%).
  
La déflation, que le Japon a déjà connue entre juin 1998 janvier 2006, est un phénomène pernicieux qui ruine les perspectives de bénéfices des entreprises, décourage l'investissement en augmentant les taux d'intérêt réels, et réduit les capacités des ménages à rembourser leurs dettes.
  
Cette baisse généralisée et prolongée des prix s'explique, essentiellement, par les capacités de production excessives des entreprises nippones par rapport à la demande tant nationale qu'étrangère.
  
Même si le gouvernement nippon n'a reconnu l'existence de la déflation que vendredi, cela ne faisait plus aucun doute pour les économistes.
  
"Nous assistons clairement à de la déflation", avait par exemple affirmé jeudi à Tokyo l'économiste de l'Organisation de coopération et développement économiques (OCDE), Randall Jones. L'OCDE prévoit que cette chute des prix au Japon se poursuivra au moins jusqu'en 2011.
  
La persistance de la déflation rend très improbable une hausse prochaine des taux d'intérêt, ramenés au niveau symbolique de 0,10% en décembre 2008 par la Banque du Japon (BoJ).

Première publication : 20/11/2009

COMMENTAIRE(S)