Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

FRANCE

Le parquet fait appel du jugement de relaxe prononcé au procès AZF

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/11/2009

Le parquet fait appel du jugement de relaxe dans le procès de l'explosion de l'usine AZF. L'ex-directeur de l'usine et la société Grande Paroisse avaient été relaxés "au bénéfice du doute". Le drame avait provoqué la mort de 31 personnes en 2001.

AFP - Le parquet va faire appel du jugement de relaxe générale prononcée jeudi par le tribunal correctionnel de Toulouse dans le procès de l'explosion de l'usine AZF (31 morts en 2001), a annoncé vendredi à la presse le procureur de la République, Michel Valet.
   
Le tribunal avait relaxé jeudi l'ex-directeur de l'usine AZF, Serge Biechlin, et la société Grande Paroisse (groupe Total), propriétaire de l'usine, "au bénéfice du doute".
   
Plusieurs associations de victimes de la catastrophe avaient déclaré, jeudi, dès l'annonce du jugement qu'elles comptaient demander au parquet de faire appel. Celui-ci était le seul à pouvoir enclencher la procédure pour un deuxième procès, dans un délai de dix jours.
   
Le 21 septembre 2001, la déflagration, équivalent d'un séisme de 3,4 degrés sur l'échelle de Richter, avait fait 31 morts et des milliers de blessés. Elle avait creusé un cratère de 10 m de profondeur et 50 m de diamètre et soufflé ou endommagé près de 30.000 logements à des kilomètres à la ronde.
   

 

Première publication : 20/11/2009

COMMENTAIRE(S)