Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Arrestation de deux Pakistanais liée aux attentats de Bombay

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2009

Accusés d'avoir envoyé de l'argent à des personnes impliquées dans les attentats de Bombay, deux Pakistanais ont été arrêtés en Italie pour recel. En novembre 2008, ces attaques avaient provoqué la mort de 166 personnes.

AFP - Deux Pakistanais ont été arrêtés en Italie pour recel sous l'accusation d'avoir envoyé de l'argent à des personnes impliquées dans les attentats de Bombay de novembre 2008, ont annoncé samedi les médias italiens citant la police antiterroriste Digos.
  
Les deux ressortissants pakistanais, interpellés également pour "activité financière illégale", gérait une agence de transfert de fonds vers l'étranger à Brescia (nord) qui a été placée sous séquestre.
  
Ils sont soupçonnés d'avoir effectué sous une identité d'emprunt le paiement d'un accompte à travers leur agence de transfert de fonds pour un service de téléphonie via internet (VoIP) utilisé par des personnes en contact avec les auteurs des attentats de Bombay, selon la Digos.
  
L'enquête ouverte en décembre dernier en Italie sur la base d'informations du FBI et des autorités indiennes, est menée par la Digos sous la houlette du parquet de Brescia et des services antiterroristes italiens en collaboration avec la police financière.
  
Un commando de dix hommes lourdement armés avait attaqué du 26 au 29 novembre 2008 différents sites emblématiques de la capitale économique, dont deux hôtels de luxe, faisant 166 morts et plus de 300 blessés.
  
Un haut responsable indien, le chef de la police de l'Etat du Maharashtra (nord-ouest) A.N Roy, a récemment estimé que la capitale économique indienne restait une cible pour d'éventuels attentats terroristes.
  
Des améliorations dans le domaine de la technologie sont nécessaires pour contrer les extrémistes de plus en plus professionnels et maîtrisant les derniers outils technologiques, a-t-il relevé.
  
 

Première publication : 21/11/2009

COMMENTAIRE(S)