Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : Mario Draghi voit la vie en rose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'"apartheid" de Manuel Valls : un grand mot et des petits remèdes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"emailgate" : "Hillary est sa pire ennemie"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

DÉBAT

La Libye dans le chaos : l'avenir du pays se joue-t-il au Maroc ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En trois ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

DÉBAT

Départementales 2015 : le Parti socialiste doit-il s'inquiéter ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Arrestation de deux Pakistanais liée aux attentats de Bombay

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2009

Accusés d'avoir envoyé de l'argent à des personnes impliquées dans les attentats de Bombay, deux Pakistanais ont été arrêtés en Italie pour recel. En novembre 2008, ces attaques avaient provoqué la mort de 166 personnes.

AFP - Deux Pakistanais ont été arrêtés en Italie pour recel sous l'accusation d'avoir envoyé de l'argent à des personnes impliquées dans les attentats de Bombay de novembre 2008, ont annoncé samedi les médias italiens citant la police antiterroriste Digos.
  
Les deux ressortissants pakistanais, interpellés également pour "activité financière illégale", gérait une agence de transfert de fonds vers l'étranger à Brescia (nord) qui a été placée sous séquestre.
  
Ils sont soupçonnés d'avoir effectué sous une identité d'emprunt le paiement d'un accompte à travers leur agence de transfert de fonds pour un service de téléphonie via internet (VoIP) utilisé par des personnes en contact avec les auteurs des attentats de Bombay, selon la Digos.
  
L'enquête ouverte en décembre dernier en Italie sur la base d'informations du FBI et des autorités indiennes, est menée par la Digos sous la houlette du parquet de Brescia et des services antiterroristes italiens en collaboration avec la police financière.
  
Un commando de dix hommes lourdement armés avait attaqué du 26 au 29 novembre 2008 différents sites emblématiques de la capitale économique, dont deux hôtels de luxe, faisant 166 morts et plus de 300 blessés.
  
Un haut responsable indien, le chef de la police de l'Etat du Maharashtra (nord-ouest) A.N Roy, a récemment estimé que la capitale économique indienne restait une cible pour d'éventuels attentats terroristes.
  
Des améliorations dans le domaine de la technologie sont nécessaires pour contrer les extrémistes de plus en plus professionnels et maîtrisant les derniers outils technologiques, a-t-il relevé.
  
 

Première publication : 21/11/2009

COMMENTAIRE(S)