Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Asie - pacifique

Plus de la moitié des civils tamouls ont quitté les camps de réfugiés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2009

Sur les 280 000 Tamouls qui avaient fui les combats entre l'armée et les Tigres et qui avaient été placés de force dans des camps surpeuplés, près de la moitié ont été libérés. Les autres devraient être rentrés chez eux fin janvier, selon Colombo.

AFP - Le Sri Lanka a libéré plus de la moitié des milliers de civils déplacés pendant le conflit contre la rébellion tamoule, parqués depuis des mois dans des camps gouvernementaux, a annoncé vendredi le ministre des droits de l'Homme.
  
"Nous estimons que les conditions de sécurité permettent désormais d'autoriser les gens à rentrer chez eux", a déclaré à la presse le ministre, Mahinda Samarasinghe.
  
Selon lui, 136.328 réfugiés, parmi lesquels des femmes et des enfants, demeurent encore dans les camps situés au nord de l'île, contre 280.000 personnes déplacées à la fin du conflit contre la rébellion séparatiste des Tigres tamouls, en mai dernier.
  
Quelque 41.000 personnes ont pu quitter les camps en octobre, soit le plus grand nombre de départs autorisés en une seule fois, selon les chiffres officiels.
  
"Même si je suis tout à fait conscient de l'inopportunité de garder des civils pendant longtemps, le gouvernement n'est pas convaincu qu'il est bon de les renvoyer dans des zones n'ayant pas été entièrement nettoyées", a poursuivi le ministre.
  
"Soyez patients, la plupart des réfugiés seront rentrés chez eux fin janvier l'an prochain", a-t-il assuré.
  
Selon lui, 1,5 million de mines doivent encore être désamorcées et des infrastructures de base doivent encore être mises en place pour permettre aux réfugiés de reprendre une vie normale.
  
Le responsable des affaires humanitaires à l'ONU, John Holmes, qui s'est rendu cette semaine au Sri Lanka pour évaluer la situation des personnes déplacées, a exhorté jeudi Colombo à libérer les réfugiés encore parqués et à améliorer leurs conditions de vie dans les camps.
  
En mai, le Sri Lanka avait proclamé sa victoire militaire contre le mouvement séparatiste des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) en s'emparant de leur dernière poche dans le nord-est de l'île, mettant fin à 37 années de conflit qui ont fait de 80.000 à 100.000 morts.
 

Première publication : 21/11/2009

COMMENTAIRE(S)