Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Confusion autour de l'arrestation des trois jihadistes français

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Culture

Le fils d'Albert Camus s'oppose au transfert de son père au Panthéon

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/11/2009

Selon lemonde.fr, le fils de l'écrivain Albert Camus refuse que les restes de son père soient transférés au Panthéon comme le souhaite Nicolas Sarkozy. Il dit craindre une "récupération" politique.

REUTERS - Jean Camus, fils de l'écrivain Albert Camus, est opposé au transfert des restes de son père au Panthéon, souhaité par Nicolas Sarkozy, écrit Le Monde samedi sur son site internet.
 
Le quotidien cite une source de son entourage, selon laquelle Jean Camus craint une "récupération" de son père par le chef de l'Etat et juge qu'une telle décision serait un
"contresens" par rapport à la vie du prix Nobel de littérature.
 
De son côté, sa soeur, Catherine Camus, ne s'est pas clairement prononcée pour ou contre le transfert de son père au Panthéon. "Je ne sais pas", a-t-elle déclaré samedi sur France Inter. "C'est quelqu'un qui a essayé de parler pour tous ceux qui n'avaient pas la parole, et de ce point de vue-là, c'est un beau symbole", a-t-elle ajouté.
 
Mais son père, a-t-elle poursuivi, n'"aimait pas" les grands honneurs. "C'est pour ça que la question n'est pas simple."
 
Nicolas Sarkozy a estimé jeudi que l'entrée de Camus au Panthéon "serait un symbole extraordinaire", à l'occasion des 50 ans de la mort de l'écrivain.
 
Ce serait le premier transfert au Panthéon décidé par Nicolas Sarkozy. Son prédécesseur Jacques Chirac avait organisé l'entrée au Panthéon des écrivains André Malraux (1996) et Alexandre Dumas (2002).
 

Première publication : 22/11/2009

COMMENTAIRE(S)