Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

  • Liga : Munir El Haddadi, la nouvelle perle du Barça

    En savoir plus

  • Mineurs, lieux publics... l'OMS prend position contre la e-cigarette

    En savoir plus

Culture

Le fils d'Albert Camus s'oppose au transfert de son père au Panthéon

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/11/2009

Selon lemonde.fr, le fils de l'écrivain Albert Camus refuse que les restes de son père soient transférés au Panthéon comme le souhaite Nicolas Sarkozy. Il dit craindre une "récupération" politique.

REUTERS - Jean Camus, fils de l'écrivain Albert Camus, est opposé au transfert des restes de son père au Panthéon, souhaité par Nicolas Sarkozy, écrit Le Monde samedi sur son site internet.
 
Le quotidien cite une source de son entourage, selon laquelle Jean Camus craint une "récupération" de son père par le chef de l'Etat et juge qu'une telle décision serait un
"contresens" par rapport à la vie du prix Nobel de littérature.
 
De son côté, sa soeur, Catherine Camus, ne s'est pas clairement prononcée pour ou contre le transfert de son père au Panthéon. "Je ne sais pas", a-t-elle déclaré samedi sur France Inter. "C'est quelqu'un qui a essayé de parler pour tous ceux qui n'avaient pas la parole, et de ce point de vue-là, c'est un beau symbole", a-t-elle ajouté.
 
Mais son père, a-t-elle poursuivi, n'"aimait pas" les grands honneurs. "C'est pour ça que la question n'est pas simple."
 
Nicolas Sarkozy a estimé jeudi que l'entrée de Camus au Panthéon "serait un symbole extraordinaire", à l'occasion des 50 ans de la mort de l'écrivain.
 
Ce serait le premier transfert au Panthéon décidé par Nicolas Sarkozy. Son prédécesseur Jacques Chirac avait organisé l'entrée au Panthéon des écrivains André Malraux (1996) et Alexandre Dumas (2002).
 

Première publication : 22/11/2009

COMMENTAIRE(S)